Covid-19 : malgré les difficultés pour se procurer des autotests, l’Education nationale confirme le maintien du protocole des tests à J+2 et J+4 et annonce l'arrivée de nouveaux stocks | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Education
De nombreux parents sont inquiets du respect du protocole des tests dans les écoles face à la pénurie d'autotest.
De nombreux parents sont inquiets du respect du protocole des tests dans les écoles face à la pénurie d'autotest.
©Philippe LOPEZ / AFP

Inquiétude des parents

Covid-19 : malgré les difficultés pour se procurer des autotests, l’Education nationale confirme le maintien du protocole des tests à J+2 et J+4 et annonce l'arrivée de nouveaux stocks

Alors qu’il est de plus en plus difficile de se procurer des autotests, l’Education nationale maintient les tests à J+2 et J+4 et annonce que des stocks vont être débloqués.

Face à la pénurie d’auto tests dans les pharmacies, de nombreux parents sont inquiets pour le suivi du nouveau protocole détaillé par le ministre de l’Education nationale avec les tests à J+2 et à J+4 en cas de contamination dans une classe.  Selon Guislaine David, co-Secrétaire générale et porte-parole du syndicat SNUipp-FSU, la pénurie d'autotests aurait suscité une incompréhension sur le respect ou non du protocole et des tests à J+2 et J+4, face à la rupture de stocks d’auto tests et aux difficultés pour s’en procurer.

Guislaine David a relayé un message sur la situation au sein de l’Education nationale dans un département et détaillant la situation :

« Le ministère de l’Education nationale a confirmé au recteur les propos tenus hier soir en visioconférence par l’inspecteur d’académie : les familles peuvent avoir des difficultés à se procurer en pharmacie les auto-tests devant servir à pratiquer les tests à J+2 et J+4 pour leur enfant lorsque le test PCR à J+0 a été négatif – situation des enfants élèves dans une classe ou un élève positif a été détécté. Temporairement, en attendant que les pharmacies soeitn approvisionnées et sous réserve que le test PCR à J+0 ait eu lieu et soit négatif, il n’y a pas lieu de demander aux familles de réaliser les auto-tests. Les élèves doivent être accueillis et les classes restes ouvertes ».

En réalité, le département aurait mal interprété cette consigne. Un communiqué a été dévoilé depuis pour démentir cette rumeur du non-respect du protocole :

« Il s’agit d’une erreur commise dans un département. En cas de rupture de stock, les parents pourront revenir en pharmacie pour faire un test antigénique. De nouveaux stocks d’autotests arrivent dès mercredi, selon le ministère de la Santé ».

Des stocks devraient donc être débloqués pour rassurer les parents et permettre aux familles et aux élèves de suivre le protocole en cas de contaminations dans une classe. 

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a été critiqué suite à l’annonce du nouveau protocole sanitaire pour l'école dans les colonnes du Parisien ce dimanche, à quelques heures seulement de la rentrée. La grande distribution redouble d’efforts également pour tenter de fournir et de distribuer un maximum d’autotests. 

Twitter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !