COP21 : "Il y a encore des difficultés" estime Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
COP21 : "Il y a encore des difficultés" estime Hollande
©POOL New / Reuters

Pas simple

COP21 : "Il y a encore des difficultés" estime Hollande

Ce jeudi matin, le président a jugé qu'on était encore loin d'un accord même si un nouveau projet doit être proposé dans l'après-midi.

Les heures passent et il n'y a toujours pas d'accord définitif en vue à la COP21. Malgré une longue nuit de pourparlers, rien n'a été fait et la pression s'accentue sur les négociateurs ce jeudi. Lors d'un discours, François Hollande a estimé qu'il "y a encore des difficultés". Un nouveau projet d'accord doit être proposé vers 15 heures aux 195 pays chargés de négocier un pacte universel contre le réchauffement climatique, a indiqué Matthieu Orphelin, le porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot, une ONG.

Cette nouvelle mouture doit être l'"avant-dernier texte" de travail avant celui du pacte final, a souhaité mercredi soir le président de la COP21, Laurent Fabius, qui vise une adoption finale vendredi en soirée. Les ministres et représentants des pays ont désormais moins de 36 heures pour réduire le clivage historique entre pays du Sud et du Nord s'ils veulent sceller vendredi, comme prévu, un pacte mondial pour empêcher des désastres climatiques de plus en plus fréquents.

Les 3 sujets-clés des derniers jours de négociations restent la différenciation entre pays du Nord et ceux du Sud dans les efforts à fournir contre le réchauffement, l'ambition de l'accord et notamment la température à retenir comme seuil de réchauffement à ne pas dépasser et la question des financements dont doivent bénéficier les pays les plus vulnérables. Ce jeudi, les ONG ont remis la pression sur les négociateurs en relevant que le projet d'accord contient encore "le pire comme le meilleur". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !