Convoquée par la Cour de justice de la République (CJR), Agnès Buzyn pourrait être mise en examen pour sa gestion de la crise du Covid-19 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Agnès Buzyn
Agnès Buzyn
©PASCAL LACHENAUD / AFP

Coronavirus

Convoquée par la Cour de justice de la République (CJR), Agnès Buzyn pourrait être mise en examen pour sa gestion de la crise du Covid-19

Elle est invitée à se présenter devant les magistrats demain vendredi à 09.00 h

Selon Le Monde, les trois juges – Janine Drai, Bruno Lavielle et Catherine Schneider – reprochent à l’ancienne ministre sa gestion de la crise liée au Covid-19, et notamment l’absence d’anticipation de son administration : ils envisagent donc de mettre en examen l'ancienne ministre de la Santé pour deux motifs distincts : l’« abstention volontaire de combattre un sinistre », infraction visée initialement par les juges, mais aussi, désormais, la « mise en danger de la vie d’autrui ».

Agnès Buzyn a quitté ses fonctions de ministre de la santé le 16 février 2020, pour préparer la campagne des élections municipales à Paris, et ce, alors qu’elle connaissait la situation sanitaire déplorable du pays, assailli par la première vague de Covid-19 rappelle Le Monde.

Ce qui ne l’avait pourtant pas empêchée de déclarer publiquement, le 24 janvier 2020 : « Les risques de propagation du coronavirus dans la population sont très faibles. » Or, elle devait, quelques semaines plus tard, se contredire dans des déclarations au Monde : « On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade. (…) Le 11 janvier, j’ai envoyé un message au président sur la situation. » ajoute Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !