Bureau politique de l'UMP : pas de report des délais | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La demande de report des délais pour le dépôt des parrainages de NKM a été rejetée
La demande de report des délais pour le dépôt des parrainages de NKM a été rejetée
©

NKM retoquée

Bureau politique de l'UMP : pas de report des délais

Réuni ce mercredi, le bureau politique de l'UMP a rejeté la demande de report du dépôt des quelque 8 000 parrainages d'adhérents requis pour briguer la présidence du parti. Et ce, au nom du respect des statuts.

"Le choix a été fait de ne pas reporter les délais, comme certains le demandaient pour une raison très pratique, liée au fait que nous avons des statuts et que nous ne pouvons pas y déroger sous peine de faire l'objet de contentieux en annulation de l'élection, ce qui, évidemment, serait très préjudiciable à l'image de l'UMP", a déclaré le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé. La demande de Nathalie Kosciusko-Morizet a donc été retoquée.

La proposition, exprimée par l'ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy et appuyée en bureau politique par Henri Guaino, a été repoussée à la quasi-unanimité, de nombreux intervenants, dont Bruno Le Maire, lui aussi candidat, et Alain Juppé insistant sur le fait qu'il fallait "respecter les statuts", y compris "le calendrier". Chaque candidat doit recueillir, d'ici au 18 septembre, 7 924 parrainages d'adhérents pour pouvoir concourir à l'élection du président de l'UMP, les 18 et 25 novembre.

Sur ce sujet, copéistes comme fillonistes étaient dans le même camp. Nathalie Kosciusko-Morizet, elle, pourrait ne pas recueillir le nombre de parrainages requis à temps et donc ne plus être candidate.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !