Bruno Le Maire n'exclut pas une nationalisation d'EDF | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bruno Le Maire n'exclut pas une nationalisation d'EDF
©Ludovic MARIN / AFP

Plan quinquennal

Bruno Le Maire n'exclut pas une nationalisation d'EDF

Le ministre de l'économie, des finances et de la relance, Bruno Le Maire a déclaré qu'une éventuelle nationalisation d'EDF ne devait pas être écartée dans la stratégie de l'État vis-à-vis de l'électricien.

Au micro de la radio BFM, Bruno Le Maire a été questionné sur l'avenir de le géant de l'énergie français et notamment sur nationalisation. Il a déclaré qu'« Aucune option, à partir du moment où on ouvre une nouvelle ère, ne doit être écartée. Il faut toutes les regarder sereinement » et que  « Toutes n’appartiennent pas forcément au même calendrier. Mais toutes les options sont sur la table »

EDF est déjà détenu en majorité par l'État français à près de 84 %. L'entreprise est endettée de 41 milliards d'euros selon le décompte de juin 2021 et a besoin d'importantes sommes pour investir. Depuis le début de l'année, la valeur de l'entreprise a perdu 20% et en 2021 sa valeur a chuté de 19,89%. Si l'État nationalisait EDF, cela lui couterait autour de 5 milliards d'euros et aurait pour conséquence un retrait de la cotation du titre. 

Refinancer EDF permettrait à l'État de répondre aux ambitions du président à propos de la filière nucléaire. IL souhait un renouvellement du parc et construire six nouveaux réacteurs nouvelle génération. 

À Lire Aussi

Macron et le nucléaire : un « quoi qu‘il en coute » pour échapper au fiasco engendré par le radicalisme des écologistes
Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !