Birmanie : au moins 18 morts lors de manifestations contre le coup d’Etat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des Birmans manifestent contre la junte militaire, le 28 février à Rangoun.
Des Birmans manifestent contre la junte militaire, le 28 février à Rangoun.
©Ye Aung THU / AFP

Sanglant

Birmanie : au moins 18 morts lors de manifestations contre le coup d’Etat

"Ces morts sont dues à l'utilisation de balles réelles pour tirer sur la foule", s'alarme l'ONU.

La junte militaire birmane a décidé de passer un cap sanglant dans la représsion des manifestations faisant suite à son coup d’Etat du 1er février. L'Organisation des nations unies a affirmé que les militaires ont violemment dispersé plusieurs rassemblements, tuant au moins 18 personnes et en blessant plus de 30. "Ces morts sont dues à l'utilisation de balles réelles pour tirer sur la foule" dans plusieurs villes, explique un communiqué de l'ONU.

"Nous condamnons fermement la répression violente des manifestations en Birmanie, et appelons les militaires à cesser immédiatement d’utiliser la force contre des manifestants pacifiques", a déclaré Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU, dimanche 28 février. "La nette escalade du recours à la force létale (…) est scandaleuse et inacceptable et doit être immédiatement stoppée", a également réagi Phil Robertson, directeur adjoint de la division Asie de Human Rights Watch. 

Si ces décès étaient tous confirmés, le bilan de ce dimanche serait plus important que celui du mois précédent tout entier, puisque cinq morts avaient été dénombrés depuis le 1er février.  L’armée affirme de son côté qu’un policier est mort en tentant de disperser un rassemblement. 

En plus de ces décès et personnes blessées, plus de 850 Birmans ont été arrêtés, inculpés ou condamnés depuis le coup d’Etat. Ce bilan devrait être largement revu à la hausse après ce weekend de manifestations, des médias officiels faisant état de 479 arrestations pour la seule journée de samedi.

À Lire Aussi

Le jeu de rôles destiné à empêcher Donald Trump d’être réélu
Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !