Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Rebondissement

Bernard Tapie : la constitutionnalité de ses 4 jours de garde à vue examinée

La Cour de cassation a demandé cet examen mercredi.

L'affaire Tapie contre le Crédit Lyonnais revient sur le devant de la scène. Ce mercredi, nouveau rebondissement puisque la Cour de cassation a décidé de s'intéresser à la conformité à la Constitution des quatre jours de garde à vue de Bernard Tapie pour escroquerie en bande organisée dans l'affaire de l'arbitrage avec le Crédit lyonnais. Elle a donc demandé cet examen au Conseil constitutionnel, saisi d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), qui a 3 mois pour trancher.

Pour les avocats de Bernard Tapie, le but est que cette garde à vue soit jugée inconstitutionnelle pour faire annuler une partie de la procédure sur l'arbitrage.

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.