Aux Etats-Unis le nombre de tués dans les accidents de la route n'a jamais augmenté autant depuis les années 1940 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Accident
Accident
©Capture / Youtube

Covid-19

Aux Etats-Unis le nombre de tués dans les accidents de la route n'a jamais augmenté autant depuis les années 1940

La frustration face aux contraintes dues au Covid semble expliquer le comportement agressif des conducteurs

Les États-Unis subissent leur plus forte augmentation de décès sur les routes depuis les années 1940 souligne le New York Times.

Les accidents – et les décès – ont commencé à augmenter à l'été 2020, surprenant les experts de la circulation qui avaient espéré que des routes relativement vides entraîneraient une diminution des accidents. Au lieu de cela, une augmentation de la conduite agressive a plus que compensé la baisse de la conduite. Et les accidents ont continué d'augmenter lorsque les gens sont retournés sur les routes,

Les décès par véhicule par habitant ont augmenté de 17,5% entre l'été 2019 et l'été dernier, selon une analyse du Times des données fédérales. Il s'agit de la plus forte augmentation sur deux ans depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Art Markman, un scientifique de l'Université du Texas à Austin, met en cause les émotions vécues pendant deux ans, pendant lesquels on nous a empêché de faire des choses que nous aimerions faire". Il ajoute : "Lorsque vous vous mettez en colère dans la voiture, cela génère de l'énergie – et comment dissiper cette énergie ? Eh bien, une façon est d'appuyer un peu plus sur l'accélérateur".

L'augmentation de l'abus de drogues pendant la pandémie semble également jouer un rôle important. Le département américain des Transports a remarqué que "la proportion de conducteurs testés positifs pour les opioïdes a presque doublé après la mi-mars 2020, par rapport aux 6 mois précédents, tandis que la prévalence de la marijuana a augmenté d'environ 50%". 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !