Anne Hidalgo annonce l'interdiction des véhicules anciens dans Paris en 2016 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La maire de Paris aimerait aussi étendre les horaires de circulation du métro.
La maire de Paris aimerait aussi étendre les horaires de circulation du métro.
©Reuters

Tacot

Anne Hidalgo annonce l'interdiction des véhicules anciens dans Paris en 2016

Les véhicules d'avant 1997 sont concernés par cette mesure. Par ailleurs, dans 5 ans, seules les voitures affichant la pastille verte pourront circuler dans la capitale.

Anne Hidalgo est en guerre contre la pollution. La maire de Parie et conseillère régionale d'Ile-de-France était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce mardi matin sur RMC et BFMTV. Elle a annoncé que les véhicules anciens -datant de 1997 et avant- ne seront plus autorisés à circuler dans Paris à partir du 1er juillet 2016. "Il y a une préoccupation de santé publique et on ne peut plus se donner toutes les bonnes raisons de ne pas agir", a justifié Anne Hidalgo, comme le rapporte BFMTV. 

La ville de Paris vient d'adopter un plan anti-pollution, qui comprend une série de mesures d'incitation et d'interdiction à utiliser certains moyens de transport particulièrement polluants, à partir de juillet 2015. Dans 5 ans, seuls les véhicules affichant la fameuse pastille verte pourront circuler dans la capitale. 

Par ailleurs, la maire de Paris a encouragé l'emprunt des transports en commun et notamment du métro. Interrogée sur une extension des horaires du métro, Anne Hidalgo a indiqué que "ce n'est pas la ville de Paris qui en décide, c'est la RATP". "Ce que j'ai demandé à la RATP et au président de la région Ile-de-France, c'est de permettre chaque année de gagner une heure. (...) Je me bats pour que ça le soit. Et j'ai demandé, parce qu'il faut être pragmatique, à ce que l'on démarre par les lignes de métro automatiques où il y a moins de personnel engagé" a-t-elle expliqué.

lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !