Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Le footballeur Diego Maradona.
©AFP

Légende

"Le gros va chier en mourant" : l'enregistrement d'une conversation entre des médecins de Maradona fait scandale

Deux mois après le décès de Diego Maradona, la fuite d'une conversation entre le personnel médical chargé de le soigner fait scandale.

Un enregistrement audio a fuité dans les médias argentins, deux mois après le décès de Diego Maradona. On y entend le neurochirurgien du footballeur, Leopoldo Luque, échanger par téléphone avec Agustina Cosashov, psychiatre de Maradona, peu après que ce dernier a été emmené d’urgence à l’hôpital.

Cette fuite, d'une trentaine de minutes, fait scandale en Argentine du fait des paroles échangées. Selon la presse argentine, Cosachov était dans la maison de Maradona au moment de l'appel et fournissait à Luque des mises à jour sur l'état du footballeur. "Il semble qu’il a fait un arrêt cardiorespiratoire, il va chier en mourant le gros… Aucune idée de ce qu’il a fait. Je suis en route", lance Leopoldo Luque.

"Nous sommes entrés dans la pièce et [il] était froid, froid", raconte Cosachov. "Nous avons commencé à faire la réanimation et il a retrouvé un peu son tonus et, disons qu’il a récupéré un peu de température corporelle. Tout ça a duré plus ou moins 10 minutes, puis l’ambulance est arrivée. Ils ne nous disent pas comment est la situation. Je suis parti et ils ne me disent rien". Ce à quoi Luque, fataliste, répond : "Ca y est. On a fait ce qu’on avait à faire, Agustina. La famille était au courant de tout, tout le monde était en communication."

Lors de la conversation, on apprend également qu'un membre du personnel médical chargé de soigner Diego Maradona lui a donné de la bière et de la marijuana pour le calmer, notamment à un moment où le soignant avait prévu de passer la nuit avec une femme.

L'une des filles du footballeur, Dalma Maradona, a réagi sur Twitter : "Luque tu es un fils de pute. Je viens d’écouter les audios entre Luque et le psychiatre et j’ai vomi. La seule chose que je demande à Dieu, c’est que justice soit faite et que tous ceux qui doivent payer paient."

 

20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !