Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon vous allez avoir du sang sur les mains ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon vous allez avoir du sang sur les mains !
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / Thomas COEX / AFP

Arrêtez le massacre

Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon vous allez avoir du sang sur les mains !

On les sait cruels et sans pitié...

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ils sont douze. Douze qui sont prêts à faire le sacrifice de leur vie pour sauver la gauche ! Douze qui couvrent un arc-en-ciel allant de la gauche à l'extrême gauche en passant par les écolos. Un seul d'entre eux est vraiment connu : l'ineffable Pierre Larrouturou que sa bataille, hélas perdue, de la semaine de 32 heures avait en son temps rendu célèbre.   

Douze qui font la grève de la faim pour tenter de contraindre le patron des Verts et celui des Insoumis à se plier au verdict de la Primaire Populaire. Ave Yannick, Ave Jean-Luc, morituri te salutant ! A l'heure qu'il est, on ne sait encore si les deux hommes ont levé le pouce ou l'ont baissé. 

Leur refus initial de ne pas se plier à la Primaire Populaire contraste avec l'attitude charitable et généreuse de Christiane Taubira et d'Anne Hidalgo. Elles, elles ont accepté. Ces deux femmes ont du coeur contrairement à ces barbares innommables de Jadot et Mélenchon...

Comme il semble qu'ils resteront sourds à cet appel de détresse, nous en appelons aux Pouvoirs Publics. Ils ne peuvent pas, ne doivent pas, laisser mourir ces douze courageux militants. D'urgence il convient de les placer sous alimentation artificielle. 

Puis leur apporter des sandwichs. Compte tenu des multiples sensibilités des gladiateurs susnommés, on veillera à ce que le jambon soit proscrit. Et même mieux, que les sandwichs soient tous vegan. Vous trouvez ça grotesque ? Ça l'est ! 

Ps : Très ému par cette pathétique démarche, j'ai oublié deux noms. Ceux de Fabien Roussel et d'Arnaud Montebourg. Eux aussi refusent la Primaire Populaire. Honte à ces brutes !   

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !