Vladimir Poutine est un vulgaire (mais très puissant) capo mafioso ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le méga yacht Scheherazade, amarré au port toscan de Marina di Carrara, en Toscane, le 6 mai 2022
Le méga yacht Scheherazade, amarré au port toscan de Marina di Carrara, en Toscane, le 6 mai 2022
©FEDERICO SCOPPA / AFP

Comment dit-on « pace e salute » en russe ?

Vladimir Poutine est un vulgaire (mais très puissant) capo mafioso !

Il aurait sa place dans « Le Parrain »

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

En application des sanctions européennes, la justice italienne a saisi un yacht qui mouillait dans le port de Gênes. Il porte un nom qui fait rêver : « Schéhérazade ». Sa valeur fait rêver également : environ 900 millions d’euros ! 

Son heureux propriétaire a pour nom Vladimir Poutine. La taille du yacht est gigantesque : un building flottant. Pour atteindre la valeur de 900 millions d’euros, on peut supposer que les robinets de ses lavabos sont en or massif et sertis de diamants...

Ainsi fonctionnent les nouveaux riches, friands d’un luxe tapageur. Ils veulent toujours en mettre plein la vue. Leur puissance doit s’afficher avec leur richesse… Par comparaison, regardez le yacht de Bolloré : un misérable petit canot à côté du « Schéhérazade ». Il est légitime de s’interroger sur la provenance de l’argent qui a permis à Poutine de s’offrir ce précieux joujou. 

Ses émoluments de président de la Fédération de Russie sont assurément corrects mais ils lui permettraient tout au plus de s’acheter un minuscule voilier. Alors d’où viennent les 900 millions d’euros ? Du tribut que payent les oligarques (les équivalents des « picciotto »  de la mafia italienne) au capo mafioso qu’il est ! 

Les oligarques sont riches à milliards. Et c’est par la seule grâce de Poutine qu’ils détiennent la Russie. Un mot de lui et ils perdent tout. Et quand ils désobéissent au capo mafioso, on les assassine. Pauvre Poutine quand même : maintenant qu’il est privé de son yacht, il va devoir ramer… 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !