Va-t-on un jour découvrir de la vie dans le système solaire ? L'une des lunes de Saturne, Titan, pourrait en tout cas bien l'accueillir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Va-t-on un jour découvrir de la vie dans le système solaire ? L'une des lunes de Saturne, Titan, pourrait en tout cas bien l'accueillir
©Kevin Gill

Vie extraterrestre

Va-t-on un jour découvrir de la vie dans le système solaire ? L'une des lunes de Saturne, Titan, pourrait en tout cas bien l'accueillir

L'un des satellites de Saturne, Titan, n'est certainement pas habitable par les humains. En revanche, elle devrait pouvoir accueillir des traces de vie microscopiques.

Les extraterrestres. On les imaginait humanoïdes, verts, petits, martiens. Aujourd'hui, on serait bien content si l'on en trouvait déjà à l'état microscopique. La quête d'une forme de vie évoluant en dehors de notre atmosphère promet d'être longue, mais les progrès sont encourageants. Le dernier en date : une récente étude menée par des chercheurs de l'Université Cornell, aux Etats-Unis, indique une preuve chimique suggérant que des conditions prébiotiques pourraient exister sur Titan, rapporte The Washington Post.

Cette lune de Saturne découverte par Galilée en 1610 et prospectée par la sonde de la Nasa Cassini-Huygens depuis le 14 janvier 2005 est décrite comme l'un des corps célestes les plus semblables à la Terre, comme le montrait ce cliché récemment capturé par le module Cassini, resté en orbite autour de Titan. Le deuxième plus gros satellite du système solaire après Ganymède (lune de Jupiter) est parcouru de fleuves et de montagnes, de dunes et d'océans, à la différence près que ce n'est pas de l'eau qui court dans les vallons, mais du méthane et de l'éthane, que l'atmosphère est composée à 95% d'azote (contre 78 % sur Terre), et qu'il fait plutôt frisquet : -178°C.

Conditions prébiotiques

La vie humaine est donc clairement impossible sur Titan, mais ces chercheurs américains affirment que certaines réactions chimiques pourraient y avoir lieu, conduisant à rendre une vie microscopique possible à la surface, sans eau. Il faut préciser qu'en revanche, les chercheurs suspectent Titan d'abriter une quantité énorme d'eau sous sa croûte gelée.

Selon SciencePost, les chercheurs se sont aperçus qu'il y avait dans les sédiments de Titan du cyanure d'hydrogène, ramené de l'atmosphère par les pluies de méthanes qui tombent chaque printemps sur cette lune. Ces molécules pourraient ainsi théoriquement conduire à la création de polymères - des enchevêtrements de molécules – dont le polyimide , propices à la formation de conditions prébiotiques, c’est-à-dire favorisant la vie.

Laboratoire naturel

Cette découverte pourrait amener les chercheurs à se pencher encore davantage sur le cas de cette lune, car elle représente un formidable laboratoire naturel d'exploration de la chimie prébiotique sans eau, dans une atmosphère cryogénique favorable à l'apparition de la vie. Il est d'ailleurs possible que des micro-organismes peuplent déjà ce satellite.

Hors du système solaire, la quête de vie extraterrestre se poursuit : les scientifiques examinent les exoplanètes afin de savoir si leurs caractéristiques peuvent faire naître la vie. Ils vont même plus loin en calculant l'indice de similarité avec la Terre de chaque corps céleste, afin, peut-être de trouver une planète où l'homme pourrait vivre dans des conditions de vie pas trop éloignées à celles de notre planète Terre. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !