Une enseignante frappée d’un coup de couteau dans une école du Calvados ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Une enseignante frappée d’un coup de couteau dans une école du Calvados !
©©EMMANUEL DUNAND / AFP

Il paraît qu’on appelle ça un fait-divers …

Une enseignante frappée d’un coup de couteau dans une école du Calvados !

Et il fait quoi Pap Ndiaye ?

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Ça s’est passé en plein centre-ville de Caen. Un élève a frappé la gorge d’une de ses professeurs avec un couteau. La dépêche de l’AFP qui signale cette agression est très succincte : elle se contente de relater les faits en précisant simplement que les jours de la prof ne sont pas en danger. Ce qui est encore heureux … 

Mais la dépêche AFP ne dit rien sur l’agresseur. Était-il mécontent parce qu’il avait reçu de mauvaises notes ? Trouvait-il l’enseignante trop court vêtue ? On l’ignore, tout comme on ignore l’origine de l’agresseur. Certains malveillants insinuent qu’il pourrait s’agir d’un supporter de Liverpool. C’est probable car tous les élèves ne viennent pas avec un couteau à l’école. 

Le plus triste, le plus accablant, le plus scandaleux, c’est l’inertie de Pap Ndiaye. Un ministre de l’Éducation nationale digne de ce nom serait déjà sur place. Et lui, il ira là-bas « dès que possible ». Mais il est sans doute trop occupé à former la commission chargée de promouvoir le genre à l’école. Et pour ceux qui ont mauvais genre ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !