Pourquoi la vie extra-terrestre pourrait bien ressembler à ces créatures isolées sous la glace de l'Antarctique depuis des milliers d'années | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Pourquoi la vie extra-terrestre pourrait bien ressembler à ces créatures isolées sous la glace de l'Antarctique depuis des milliers d'années
©Université du Nebraska

Un mystère en moins ?

Pourquoi la vie extra-terrestre pourrait bien ressembler à ces créatures isolées sous la glace de l'Antarctique depuis des milliers d'années

L'existence de ces anémones de mer pourrait aider les scientifiques à mieux comprendre les mécanismes de la vie sur Europe, la lune de Jupiter.

Un des mystères de la vie va peut-être trouver une explication. Va-t-on enfin savoir à quoi correspond la vie extraterrestre ? Une réponse pourrait être trouvée dans les prochains résultats d'analyses génétiques menées sur des anémones découvertes sous la glace de l'Antarctique. En effet, en décembre 2010, une équipe de chercheurs de l’Université Nebraska-Lincoln a découvert une nouvelle espèce d'anémone de mer en perçant la glace de l’Antarctique lors d’une étude géologique. Mais cette information n'a été révélée que le mois dernier dans un article publié dans la revue PLoS ONE.

Plus précisément, selon le Daily Mail, les scientifiques ont utilisé un robot-caméra lors de ce forage pour explorer la face inférieure de la banquise de Ross. Et à leur grande surprise, ils sont tombés sur une multitude d’anémones blanches. Une espèce encore inconnue qu’ils ont baptisées Edwardsiella andrillae en l'honneur du programme de forage ANDRILL (de l'anglais ANtarctic DRILLing Project). Mais cette découverte est intéressante en ce sens que, si d'autres anémones ont déjà été retrouvées en Antarctique, c'est la première fois que des scientifiques en trouvent vivant à plusieurs dizaines de mètres sous la glace. De quoi intriguer les chercheurs car cette créature de mer pourrait donner un aperçu de la vie sur Europe, une des lunes glacées de Jupiter.

A quoi ressemblent ces anémones ? Contractées, elles ne mesurent que 2,5 cm de long et sont trois ou quatre fois plus grande en étant détendues. Elles disposent de 20 à 24 tentacules et existeraient depuis des milliers d'années. Outre les anémones, les scientifiques ont également observé un véritable écosystème encore totalement inconnu. En effet, ils ont découvert des poissons particulièrement étranges car ils nageaient à l'envers (le dessous de la glace leur servant en réalité de sol). Mais aussi des vers polychètes, des amphipodes et une petite créature bizarre qu'ils ont appelé "eggroll", à savoir un petit animal d'une dizaine de centimètre de long et de deux centimètres de large qui semblait nager en utilisant deux appendices aux extrémités de son corps.

"C'est une découverte absolument étonnante qui montre comment les anémones de mer arrivent à créer et maintenir en état des zones de vie dans la partie inférieure de la banquise alors même que la surface est en train de fondre. C'est tout à fait intrigant" assure au Daily Mail Scott Borg en charge de l'exploration de l'Antarctique pour la Fondation nationale pour la science. Et celui-ci d'ajouter que cette découverte révèle combien il reste d'inconnues et de zones encore inexplorées par les scientifiques, 50 ans après les premières recherches sur le continent le plus au sud de la Terre.

A l'heure actuelle, un certain nombre d'anémones ont été récupérées afin d'être analysées à la base de McMurdo. Comment arrivent-elles à vivre sous la glace ? De quoi se nourrissent-elles ? Comment font-elles pour se reproduire ? De nombreux mystères demeurent sur ces créatures. Afin de les lever, la NASA a décidé de contribuer au financement d'un nouveau robot sous-marin permettant d'aller explorer plus en profondeur les fonds marins de l'Antarctique. L'agence spatiale américaine aimerait savoir si les découvertes de l'Antarctique peuvent permettre de savoir si la vie sur Europe est possible. Réponse pas avant 2015 date de la prochaine exploration.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !