Parti socialiste : l’imposture sur la jeunesse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les jeunes, ces oubliés des politiques publiques...
Les jeunes, ces oubliés des politiques publiques...
©Reuters

Roulez jeunesse !

Parti socialiste : l’imposture sur la jeunesse

« Les jeunes ont été les oubliés des politiques publiques », assure le Parti socialiste. Jeannette Bougrab, secrétaire d’État à la jeunesse et à la vie associative , répond et assure que de vraies mesures en faveur des jeunes ont été prises par le gouvernement.

Jeannette  Bougrab

Jeannette Bougrab

Jeannette Bougrab, docteur en droit de la Sorbonne, ex-présidente de la Halde et ancienne ministre, est aujourd'hui membre du Conseil d'État. Elle est l'auteur de Ma République se meurt, Maudites et Lettre d'exil qui ont rencontré un grand succès en librairie.

Voir la bio »

Le Parti Socialiste souhaite faire de la jeunesse un enjeu politique, c’est une excellente chose que l’on débatte sur ce sujet ! Cependant, les responsables du PS affirment que « les jeunes ont été les oubliés des politiques publiques des dernières décennies ». Un peu de sérieux et un peu de pudeur MM. les responsables du PS. Depuis 1981, le PS a exercé les responsabilités gouvernementales 15 ans et la droite 15 ans. Si les jeunes ont été les oubliés ou pire pénalisés par les politiques publiques c’est bien sous les gouvernements socialistes. Pour contribuer au débat sans polémique inutile, je citerai des faits.

Qui vient de donner un dixième mois de bourse aux étudiantes et aux étudiants ?

Qui a mis en place le Service civique, ce creuset de citoyenneté, véritable instrument de mixité sociale qui accueille cette année 15 000 jeunes, 25 000 en 2012 et devrait en régime de croisière concerner 10 % d’une classe d’âge, soit 75 000 jeunes ?

Qui procède à une relance de la formation par alternance sans précédent, avec un objectif de 800 000 jeunes en alternance, afin de mieux préparer les jeunes à l’emploi ? Le Gouvernement actuel ! Je rappelle que l’ouverture de l’apprentissage à l’enseignement supérieur qui rencontre un réel succès aujourd’hui résulte d’une initiative de Philippe SEGUIN en 1986 contre l’opposition socialiste.

Parlons de l’égalité des chances !

Qui a mis ce principe au cœur de son action politique ? Le gouvernement actuel. Le PS pourrait avancer que les zones d’éducation prioritaire sont son œuvre mais les ZEP consistaient à dire plus au niveau du discours et faire moins dans les faits.

En matière d’égalité des chances, qui a mis en œuvre des mesures concrètes qui favorisent l’insertion et la progression dans notre société de jeunes issus de milieux modestes et particulièrement de ceux qui sont issus des quartiers et des zones urbaines sensibles à travers : les internats d’excellence, la réforme de l’orientation qui était particulièrement déficiente, source de discriminations inacceptables en favorisant le délit d’initié au sein de notre système scolaire, le développement des écoles de la 2ème chance, l’ouverture sociale à nos grandes écoles et 3ème cycle universitaire, la moralisation des stages, la mise hors la loi des stages hors cursus, et l’obligation d’une indemnisation minimum pour les stages supérieurs à 2 mois.

N’en déplaise à ces responsables socialistes, ces mesures sont à mettre au crédit de notre Gouvernement et les problèmes qu’elles contribuent à résoudre se posaient déjà sous les gouvernements socialistes notamment en 1997-2002.

Bref, les responsables du Parti socialiste devraient se référer à Jean Jaurès : « faire preuve de courage c’est rechercher la vérité et la dire ». Ne vous réfugiez pas dans les mensonges, notre jeunesse mérite mieux. Elle mérite un véritable débat, un débat qui repose sur des faits et avance des propositions alternatives.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !