"Impression, soleil levant" : une exposition sur l'énigme du célèbre tableau de Monet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le tableau "Impression, soleil levant".
Le tableau "Impression, soleil levant".
©wikipédia

Atlanti-culture

"Impression, soleil levant" : une exposition sur l'énigme du célèbre tableau de Monet

Ne manquez pas cette superbe exposition, qui raconte, telle une enquête policière, l'histoire mouvementée du célèbre tableau "Impression, soleil levant", de Claude Monet, qui a donné son nom au mouvement de l'impressionnisme.

Thème

Pour son 80è anniversaire, le musée Marmottan propose une exposition singulière qui raconte, telle une enquête policière, l'histoire mouvementée du célèbre tableau "Impression, soleil levant". Une soixantaine de peintures, venues de différents pays, dont vingt-six de Monet, ainsi que des documents d'archives, évoquent depuis sa conception jusqu'à son arrivée au musée Marmottan, la trajectoire du tableau qui a donné son nom à l'impressionnisme.

Points forts

L'exposition commence par les peintures qui ont influencé Monet dans les années 1860 : on peut admirer "Falaises près de Dieppe" de Delacroix, "Sur la plage" de Boudin, "Le canal au coucher du soleil" de Jongkind, ainsi qu'une lumineuse toile de Turner... Des envies d'audace et de liberté inspirent le jeune peintre. C'est ainsi que Monet plante son chevalet au Havre, à l'hôtel de l'Amirauté, et peint en une seule séance son fameux tableau, dans lequel on voit s'agiter des mâts de bateaux à travers des brumes et des fumées éclairées par un soleil rouge qui irradie.

En 1874, le jeune Monet expose son tableau boulevard des Capucines, dans les anciens ateliers du photographe Nadar. A sa vue, Louis Leroy, critique au journal "Le Charivari", utilise négativement le terme "impressionniste", qualifiant dorénavant ce nouveau mouvement qui s'éloigne de la peinture académique.

A côté du fameux tableau placé au centre de l'exposition, on peut admirer deux autres peintures de Monet présentées en1874, qui ont rencontré alors plus de succès : "Le Boulevard des Capucines" et "Le Déjeuner".

Le collectionneur Ernest Hoschedé achète "Impression, soleil levant" pour 800 francs. En 1878, criblé de dettes, il revend pour 210 francs le tableau, alors nommé "Impression, soleil couchant", au docteur Georges de Bellio. A sa mort en 1894, sa fille Victorine en hérite, et le lèguera en 1940 au musée Marmottan, toujours sous le nom "Impression, soleil couchant". Soleil levant ou soleil couchant ? Ce n'est qu'en 1965 que les spécialistes ont opté pour une vue du matin. Le musée Marmottan a fait appel à un astrophysicien américain pour savoir s'il s'agissait bien d'un soleil levant.

En observant attentivement le tableau, aucun doute possible : ce 13 novembre 1872, le peintre regarde bien à l'est, vers le soleil levant. Dans l'exposition, une série de vues du port du Havre accompagnent le tableau, dont "Le Port du Havre, effet de nuit". Après quelques toiles de Pissarro et Sisley, l'exposition se termine sur des toiles de Monet datant des années 1880, où son style s'est affirmé, comme "Soleil couchant sur la Seine" le prouve.

Points faibles

Je n'en vois pas.

En deux mots...

Une belle exposition, remplie d'érudition, qui présente des chefs d'oeuvre impressionnistes qu'on ne reverra pas réunis avant longtemps.

Recommandation

En priorité En priorité

Infos & réservation

Musée Marmottan-Monet 2 rue Louis Boilly 75016 Paris Tél. : 01 44 96 50 33 Jusqu'au 18 janvier : du mardi au dimanche de 10 à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 22h.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !