Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie

L'interview Atlantico Business

Hugues Lagesse – Blue Life Ltd : "Les Français sont les premiers bénéficiaires des avantages fiscaux de l'Ile Maurice"

Lancé il y a 2 ans et ouvert depuis 6 mois, le projet Azuri est un village multiculturel de 170 hectares monté de toute pièce mêlant prestations résidentielles et hôtelières haut-de-gamme. Son promoteur, le Mauricien Blue Life Limited compte bien sur la fiscalité avantageuse de l’Ile Maurice, et un prix d’entrée à 375.000€, pour attirer des investisseurs français de plus en plus nombreux en quête de soleil et de défiscalisation.

Atlantico Business : Le projet Azuri a été lancé il y a deux ans et connait déjà un fort de taux de remplissage. Quelle a été votre stratégie ?

Hugues Lagesse : Quand on a décidé de la création d’Azuri en 2011, on a beaucoup regardé ce qu’il se faisait sur l’Ile Maurice. Le modèle appliqué, c’était des résidences clôturées avec golf, hôtel, service de sécurité : une sorte de modèle à la sud-africaine. Un concept qui a fait ses preuves mais cher à la conception et en entretien. Le deuxième élément, c’est la crise économique mondiale qui a rendu ce type d’investissement compliqué. Nous avions donc une volonté de faire les choses différemment  et de créer un village principalement avec des appartements, puisque cela revient à optimiser la surface au sol et donc proposer des prix davantage compétitifs. Enfin, notre troisième volonté, c’était de faire un village où les étrangers cohabitent avec les Mauriciens. Ces éléments ont été les bons puisque nous avons, au bout de 8 mois, vendu 100% de la surface destinée aux Mauriciens et 90% des biens destinés aux étrangers.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

 

 

La concurrence en matière d’investissement immobilier à l’étranger est forte. Quelles sont les principaux avantages à investir sur l’Ile Maurice ?

Il y a surtout ce que l’on appel l’IRS (Integrated Resort Scheme) : c’est un certificat que nous, promoteurs immobiliers, nous obtenons de l’État mauricien pour certains de nos projets en fonction de critères bien précis. Si vous n’êtes pas Mauricien, vous ne pouvez pas acheter un bien immobilier hors projets IRS. Cette IRS donne un permis de résidence au propriétaire. Cela vous permet de rentrer autant de fois que vous voulez dans le pays, mais il reste attacher au bien immobilier : quand vous vendez votre bien, vous perdez votre permis de résidence. De plus, les revenus générés par les biens immobiliers sont imposables à l’Ile Maurice à des conditions fiscales avantageuses : 15%. Enfin, grâce à l’accord franco-mauricien de "non double-imposition", la plupart de nos investisseurs profitent de cette opportunité pour s’installer et bouger leur foyer fiscal à l’Ile Maurice puisqu’ils nous n’avons pas d’impôt sur la fortune, sur les plus-values immobilières et sur la succession des descendants directs.

Quelles garantie êtes-vous en mesure de donner à une investisseurs potentiel ?

D’un point de vue très pratique, nous proposons une gestion locative du bien. Cela permet au propriétaire de faire un investissement et de le mettre en gérance avec des partenaires fiables. Nous proposons également une garantie locative de 5% de l’investissement pendant 3 ans. Un attrait économique non négligeable. Enfin, dans la mesure où nos prix au mètre carré sont parmi les plus bas du marché, le potentiel de plus value à la revente est important. C’est cet ensemble de conditions fiscales et de sécurité qui plait à nos propriétaires français. Ils regardent aussi bien le côté résidentiel que le côté fiscal. Et pour cause, la situation économique et politique de la France a favorisé les investissements chez nous. Les touristes français viennent en moyenne 2 à 3 fois puis franchissent le cap de l’investissement.

Les touristes et investisseurs français sont nombreux sur l’île. Pour quelles raisons ?

Il y a d’une part des raisons historiques : les relations entre la France et l’Ile Maurice ont toujours été importantes dans la mesure où la France avait colonisé l’Ile. Aujourd’hui  encore la communauté française est très impliquée dans les relations économiques. L’autre raison, est plus culturelle : le Français est l’une des deux langues parlé sur l’Ile, nous avons un service hôtelier excellent, des écoles de bon niveau, un gouvernement stable et la possibilité de bénéficier d’un service médical de haut standing. Et puis, je crois simplement que certains Français expriment une forme de ras-le-bol fiscal, ce qui les pousse naturellement à s’expatrier. La France est donc pour nous le premier marché, on peut même dire même les premiers bénéficiaires de nos conditions fiscales avantageuses, même si les pays asiatiques rattrapent sérieusement l’Hexagone. Mais nous devons aussi nous battre car nous sommes nous-mêmes en compétition avec des pays comme le Portugal, l’Espagne ou encore les USA qui proposent également des formules d’investissement avantageuses.

Propos recueillis par Julien Gagliardi

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.