Emmanuel Macron, qu’avez vous fait du drapeau français ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le drapeau de l'Union européenne flottant sous l'Arc de Triomphe pour marquer la présidence française de l'Union européenne à Paris le 1er janvier 2022.
Le drapeau de l'Union européenne flottant sous l'Arc de Triomphe pour marquer la présidence française de l'Union européenne à Paris le 1er janvier 2022.
©JULIEN DE ROSA / AFP

Inutile et choquant !

Emmanuel Macron, qu’avez vous fait du drapeau français ?

C’était un symbole : il l’a remplacé par un autre

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

En ce premier janvier 2022 ce fut l’an 1 de la présidence française de l’Europe. Et donc de celle d’Emmanuel Macron. Il se devait, pensait-il, de marquer cette date. Et il l’a fait de la pire des manières qui soit. 

Le drapeau tricolore qui flottait sous l’arc de Triomphe a purement et simplement été supprimé par lui pour laisser la place au drapeau bleu et étoilé de l’Europe 

Macron aurait pu - et ça aurait été sage - faire flotter les deux drapeaux côte à côte. Mais son narcissisme en a décidé autrement. Président de la République, c’est bien, président de l’Europe, c’est mieux. 

Le chef de l’État a oublié que l’Arc de Triomphe a été érigé pour célébrer les victoires napoléoniennes et qu’en 1918 on y a enterré le corps d’un soldat inconnu tombé sous les balles allemandes. Un peu de respect pour ce lieu et pour la France s’imposait. 

Il est vrai que Napoléon fût, à sa façon, un européen. Sur les parois de l’Arc de Triomphe sont inscrits les noms des batailles gagnées par lui. 

Le pont d’Arcole ? C’était en Italie ! Iéna ? En Prusse ! Austerlitz ? En Autriche ! Même qu’il est allé jusqu'à Moscou après un détour par les pyramides d’Égypte. 

C’était une autre Europe que celle de Macron. Depuis, fort heureusement, elle est réconciliée. Mais la réconciliation devait-elle passer par l’abaissement de la France et de ses gloires ? 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !