Eclipse de lune et opposition de mars : petite mise au point astronomique pour corriger les âneries lues un peu partout | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Eclipse de lune et opposition de mars : petite mise au point astronomique pour corriger les âneries lues un peu partout
©Federico Gambarini / dpa / AFP

Eblouissant

Eclipse de lune et opposition de mars : petite mise au point astronomique pour corriger les âneries lues un peu partout

Ce vendredi, deux phénomènes se produiront dans le ciel : une éclipse de la lune ainsi qu'une opposition de mars. Des phénomènes méconnus qui suscitent beaucoup de confusion.

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.

Voir la bio »

Atlantico : ce vendredi, nous pourrons observer une éclipse de lune ainsi qu'une opposition de mars. S'agit-il de phénomènes rares ? En quoi consistent-ils ? 

Olivier Sanguy : Ce sont à la fois des phénomènes rares et courants ! Pour comprendre, je vous explique en quoi ils consistent. Une éclipse de Lune se produit lorsque celle-ci passe dans l'ombre de la Terre. Le Soleil, la Terre et la Lune sont alors alignés dans cet ordre et cela se produit donc forcément lors de la pleine Lune. Mais la Lune passe le plus souvent au-dessus ou en dessous de l'ombre de la Terre donc il n'y a pas d'éclipse. Ceci dit, il se produit environ 1 à 2 éclipses de Lune par an et toute la moitié de la Terre bien placée peut la voir au moins en partie. Le phénomène est donc courant, mais pour nous humains il nous semble rare car il faut qu'il se produise à un moment favorable pour pleinement en profiter. Ce vendredi, même si nous ne verrons pas en France la totalité de l'éclipse, les conditions sont tout de même excellentes. Nous sommes en été donc les nuits ne sont pas fraiches au point de décourager les observateurs occasionnels. Alors que le Soleil se couchera, la Lune se lèvera déjà éclipsée. Son éclat sera fortement amoindri et elle présentera une coloration rousse ou cuivrée, voire rouge sombre. Il est difficile de prévoir l'aspect exact de la Lune éclipsée car c'est l'atmosphère de notre planète qui dévie une partie des rayons du Soleil vers notre satellite naturel et qui cause cette coloration. Et cette réfraction est fonction de l'état précis de l'atmosphère qui dépend de nombreux paramètres comme la météo, les particules en suspension, etc. Ensuite, la Lune sera suffisamment haute dans le ciel pour qu'on admire sa sortie de l'ombre de la Terre qui commencera à 23h13 (heure en France métropolitaine). Ce sera spectaculaire de voir ainsi la pleine Lune s'extraire de l'ombre. On peut observer le phénomène à l'œil nu sans aucun risque (contrairement aux éclipses de Soleil où une protection adéquate est indispensable).
En ce qui concerne l'opposition de Mars, celle-ci se produit tous les 2 ans environ. Ce n'est donc pas rare. En revanche, toutes les oppositions ne se valent pas car les orbites respectives de la Terre et de la planète rouge font que la distance qui les sépare à ce moment-là varie de façon notable. Pour le 27 juillet 2018, la distance Terre-Mars ne sera plus que de 57,6 millions de km. C'est une excellente opposition car, par exemple, la précédente de 2016 n'offrait "que" 75 millions de km. On comprend que plus l'opposition aboutit à une faible distance, plus cela favorise l'observation de Mars. À l'œil nu, Mars sera l'astre le plus brillant du ciel nocturne (en dehors de la Lune mais elle sera éclipsée !) et sa coloration orange sera évidente. Donc, une opposition de Mars n'est pas rare, en revanche, une "bonne" opposition comme celle de 2018 est bien moins courante. Selon l'Association Française d'Astronomie, il faut attendre 2035 pour retrouver des conditions aussi favorables.

Ces deux phénomènes se produiront en même temps. Est-ce une coïncidence ou sont-ils liés ? 

C'est une coïncidence tout simplement. D'ailleurs, le 27 juillet, Mars sera dans le même secteur de ciel que la Lune mais plus basse en hauteur. Mais cette coïncidence fait qu'il faut vraiment regarder le ciel ce 27 juillet ! En plus, on pourra voir aussi Vénus, Jupiter et Saturne. C'est donc une véritable balade dans le Système solaire qui s'offre à vous. Je ne peux que recommander à vos lecteurs de chercher un club d'astronomie proche de chez eux : plusieurs clubs à travers la France vont en effet certainement profiter de cette soirée pour faire découvrir la voute céleste. C'est le moment idéal.

Que pourrons-nous les observer à l’œil nu ? Comment cette éclipse et cette opposition se matérialiseront-elles ? 

À l'œil nu on notera sans difficulté une Lune à l'éclat fortement assombri. Comme je vous l'ai indiqué précédemment, il est très difficile de prévoir avec certitude cet assombrissement et la coloration que notre satellite naturel aura en raison de la réfraction de la lumière du Soleil par l'atmosphère terrestre. Les spécialistes estiment toutefois que l'assombrissement sera plutôt prononcé car la Lune va passer au centre de l'ombre de la Terre. L'opposition, elle, se matérialise par un éclat de Mars bien plus fort que d'habitude. Cette planète atteindra la magnitude -2,8. Je rappelle que la magnitude est une échelle ou plus le chiffre est élevé et moins l'astre est brillant. La magnitude 6 est la limite de la perception la vision humaine dans un site totalement dépourvu de pollution lumineuse ce qui est hélas de plus en plus rare en France. Donc une magnitude négative dénote un fort éclat. À titre de comparaison, avec -2,9, Mars sera plus brillante que Jupiter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !