Computer vision syndrome : comment protéger vos yeux des heures passées devant l’ordinateur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Computer vision syndrome : comment protéger vos yeux des heures passées devant l’ordinateur
©

Ça pique !

Computer vision syndrome : comment protéger vos yeux des heures passées devant l’ordinateur

Après de longues heures passées devant votre écran, vous avez les yeux qui piquent ou mal à la tête ? Voici nos conseils pour éviter ces petits tracas.

Xavier  Subirana

Xavier Subirana

Xavier Subirana est Ophtalmologiste et Vice-Président du Syndicat National des Ophtalmologistes de France.

Voir la bio »

Les anomalies oculaires telles que l'hypermétropie, la myopie, l'astigmatisme ou encore l'insuffisance de convergence ne sont pas engendrées par l'utilisation prolongée de l'ordinateur, ce dernier fait plutôt effet de révélateur de certains troubles visuels déjà existants.

Voici quelques conseils pour éviter d'aggraver ces troubles visuels. Ceux qui auraient une vue parfaite apprendront aussi à éviter de fatiguer leurs yeux devant un écran.

Faire un bilan ophtalmologique avant le travail sur l'écran

L'ordinateur étant un révélateur des problèmes de la vision, les muscles de l'œil compensent les petits défauts. Pour bien utiliser l'ordinateur sans fatiguer ses yeux, la première chose est donc de porter une correction optique – lunettes ou lentilles - qui soit parfaitement adaptée à sa vue. Il est possible de vivre sans correction avec un petit astigmatisme, mais à la fin d'une journée devant l'ordinateur, des maux de tête peuvent apparaître car l'œil se fatigue comme tout autre muscle.

Bien positionner son écran

L'écran doit être placé de façon ergonomique. Il est impératif de respecter des positions ergonomiques pour la chaise, les pieds, ou les bras au clavier. C'est fondamental. Le dos doit être à plat et les yeux doivent passer au dessus de l'écran. Il faut que la perpendiculaire du centre de l'écran à vos yeux, fasse avec l'horizontal, un angle de 45 degrés. Les mains doivent être à l'horizontal comme si l'on était au piano. Les genoux doivent être bien placés. C'est important, même pour éviter les problèmes de cou ou de dos. L'écran doit être situé plus bas que les yeux.

Faire un bilan de convergence et d'oculomotricité

Lorsque l'on est en vision de près, les yeux convergent pour pouvoir accommoder sur le texte. A l'écran, ce mouvement a lieu souvent. Une personne qui aurait des problèmes d'orthoptie, de fusion des images - soit un dysfonctionnement dans le pouvoir accommodatif – aura une fatigue visuelle plus grande. Il faudra donc passer par une rééducation de la convergence.

Faire une pause toutes les 45 à 50 minutes

Les personnes qui n'ont aucun trouble visuel devront tout de même observer de petites pauses de quelques secondes à quelques minutes toutes les 45 à 50 minutes de travail sur l'écran. Il est important ainsi de faire bouger son regard et de regarder au loin, au fond de la pièce pour détendre l'accommodation. Pourquoi ? Lorsque l'on fixe un point durant longtemps, les paupières se bloquent et les clignements ralentissent. La cornée est donc moins balayée et moins humidifiée. Sans pause, à la fin de la journée, les yeux peuvent piquer et les mots de tête peuvent apparaître également.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !