Comment faire en sorte que votre corps soit fossilisé durablement ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Toutes les créatures ne sont pas sur un pied d'égalité en termes de fossilisation. Nous avons la chance d'avoir des dents et des os, parties qui auront plus de chances de subsister à l'épreuve du temps.
Toutes les créatures ne sont pas sur un pied d'égalité en termes de fossilisation. Nous avons la chance d'avoir des dents et des os, parties qui auront plus de chances de subsister à l'épreuve du temps.
©wikipédia

Dans l'histoire

Comment faire en sorte que votre corps soit fossilisé durablement ?

Au cas où vous aimeriez que vos restes fossilisés puissent servir aux futurs archéologues qui les trouveront ou bien être exposés un jour dans un musée, il convient de prendre vos précautions. Quelques conseils pour réussir une bonne fossilisation.

Qu'adviendra-t-il de la Terre et de l'humanité dans plusieurs millions d'années ? Aurons-nous survécu sur cette planète ? Continuerons-nous à la peupler ? Ou bien aurons-nous fui la Terre en quête d'un autre foyer ? Peu importe, il faut être présentable. Qu'il s'agisse d'extraterrestres ou des descendants de l'humanité, les êtres qui pourraient arpenter la planète gagneraient à savoir (ou pas) la manière dont nous vivions, nous, humains du 21ème siècle. Et pour cela, il convient de se faire fossiliser durablement afin que nos restent puissent témoigner de notre existence. Pour cela, veuillez suivre ces quelques conseils.

1 – Être un humain

Bravo, vous êtes un humain ! Figurez-vous que ce détail compte plus qu'il n'y paraît. Comme l'écrit le journaliste scientifique Dan Nosowitz dans les colonnes d'Atlas Obscura, toutes les créatures ne sont pas sur un pied d'égalité en termes de fossilisation. Nous avons la chance d'avoir des dents et des os, parties qui auront plus de chances de subsister à l'épreuve du temps. Les oiseaux, aux os plus fragiles, ont bien moins de chances d'être conservés. "Les mammifères détiennent les records de fossilisation, car les dents font des fossiles fantastiques, explique le paléontologue Mark Norell, interrogé par Nosowitz. Ils sont incroyablement solides et résistants. La plupart des fossiles de mammifères que l'on retrouve sont des dents". Bon point.

2 – Se faire momifier

Il faut dire que si nous connaissons aussi bien l'Égypte ancienne, on le doit en grande partie à leur processus d'embaumement des plus sophistiqués : la momification. Si votre corps est vidé de ses organes, déshydraté et emballé comme il faut, il y a de bonnes chances que vos restent soient conservés au moins de bons millénaires. Il existe même aujourd'hui une forme moderne de momification pour laquelle vous pouvez postuler : il s'agit là de remplacer tous les fluides qui composent votre corps par une sorte de plastique qui, en durcissant, préservera ainsi la forme exacte de votre corps et anatomie, rapporte le site Inverse.

3 – Ou bien se faire cryogéniser

La cryogénisation est pour sûr une bonne manière de se faire conserver. En atteste le mammouth mort emprisonné dans la glace il y a près de 10 000 ans – délai minimum pour être considéré comme fossile – dont même les poils les plus fins ont été conservés. Apparemment, de plus en plus de personnes songeraient à se faire cryogéniser, au cas où la médecine du futur permette de les ramener à la vie. Toutefois, attention à une possible hausse des températures qui ruinerait à coup sûr vos efforts. On n'est pas à l'abri du changement climatique.

4 – Et pourquoi pas s'enduire de (beaucoup) de résine ?

Alors là, nous parlons du top de la fossilisation. Croyez-nous : si vous réussissez à mourir en vous noyant dans une énorme bassine de résine, vous pouvez être sûr que vous serez sur votre 31 lorsqu'on viendra vous observer dans les musées d'ici quelques millions d'années. Les plus beaux fossiles sont en effet les animaux conservés dans de l'ambre, qui est en fait de la résine d'arbre. Vu qu'il ne s'écoule pas sur Terre des torrents de sève, seuls les insectes ont le privilège de se noyer dans la substance. C'est simple : l'animal est comme figé dans le temps et parfaitement conservé. La sève solidifiée a la particularité d'être étanche à l'environnement extérieur. Rien n'entre et rien ne sort. Résultat : les scientifiques ont la chance de pouvoir admirer des spécimens d'insectes parfois vieux de 46 millions d'années, capturés au cœur de ces pierres – transparentes, dont idéales pour l'observation. Il va donc vous falloir plusieurs seaux de résine si vous voulez bénéficier du nec plus ultra de la sépulture.

5 – Finalement, un enterrement ordinaire c'est bien aussi

Un enterrement classique peut également faire l'affaire. Le corps reste après tout en un seul morceau, et a le temps de se dessécher un tant soit peu avant que le cercueil ne finisse par être rongé par Dame Nature. Pour le peu que personne ne vienne soulever votre pierre tombale, vous avez des chances de demeurer en état durant de longs siècles, voire millénaires. "Nous pouvons prendre l'exemple des tombes datant du Moyen Âge, il y a 500 à 600 ans, qui ont été exhumées", indique Dan Nosowitz dans son article. Si les cercueils se sont décomposés, les corps sont en assez bon état".

6 – Être au bon endroit, au bon moment

Si vous voulez vous fossiliser durablement, il est important d'être enterré rapidement. Pour cela, préférez une inhumation dans des sables mouvants, en contrebas d'un volcan en éruption  ou d'un glissement de terrain. Les tonnes de sédiments qui vous recouvreront auront de bonnes chances de vous protéger  des éventuels animaux charognards, rapporte le site Smithsonian. En outre, plus la pression est forte plus vous tendrez à vous transformer un fossile au fil des millénaires. Si vous n'avez pas le luxe d'être recouvert d'une épaisse coulée de lave, veillez au moins à ne pas vous retrouver dans des régions qui risqueraient d'endommager votre dépouille. Évitez ainsi de vous faire enterrer dans les zones sujettes aux séismes ou aux fortes pluies. Votre cadavre serait alors exposé au monde extérieur et balayé de la surface de la Terre en quelques années. Le choix de Dan Nosowitz ? Les Grandes Plaines d'Amérique du Nord, au Nebraska ou au Dakota du Sud. Elles ont tout pour elles : une bonne stabilité tectonique, elles ne s'engorgent pas d'eau, peu de fleuves et rivières y passent… Bref, l'endroit idéal où reposer de longues années.

Enfin n'en doutez, pas, vous aurez besoin de beaucoup de chance. Rien n'est sûr que vous réussissiez à vous fossiliser durablement. "La plupart des créatures finissent pas disparaître, affirme Mark Norell. Il est très rare qu'elles se fossilisent". Vous êtes prévenu.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !