Cet assaut des néo-progressistes qui met en péril la neutralité de Wikipédia | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Cet assaut des néo-progressistes qui met en péril la neutralité de Wikipédia
Cet assaut des néo-progressistes qui met en péril la neutralité de Wikipédia
©Lionel BONAVENTURE / AFP

Dérives sur Internet

Cet assaut des néo-progressistes qui met en péril la neutralité de Wikipédia

Les contributeurs de Wikipédia sont de plus en plus soumis à des pressions et à des codes néo-progressistes. Dans certains groupes de discussions, les personnes qui emploient le terme génériques de "contributeurs" se rendraient coupables de "mégenrage massif" et des sanctions (pouvant aller jusqu'au bannissement) peuvent être prises à leur encontre.

Michel Wiki

Michel Wiki

Michel Wiki est un contributeur sur Wikipedia. Il travaille notamment sur les articles liés à l'actualité. 

Voir la bio »

Atlantico : Tout d’abord pouvez-vous nous expliquer comment fonctionne Wikipédia et le terreau du problème ?

Michel Wiki : Globalement, Wikipédia, ce sont des individus séparés les uns des autres qui créeNT l’encyclopédie en contribuant à leur manière. Lorsque l’on parle de sujets non polémiques, cela se passe bien. Puis lorsqu’il s’agit de sujets polémiques, il y a des discussions à dix, quinze ou vingt afin d’échanger sur le contenu. Certains se sont dit que pour faire passer une idée, il était plus aisé d’être dix pour faire céder les deux, trois personnes. Ainsi, des groupes se sont créés défendant une certaine conception de l’encyclopédie.

Comme dans tout réseau social, les groupes qui se créent le plus facilement sont des groupes militants, surtout minoritaires. Sonia Mabrouk structure les groupes qui agissent sur les réseaux sociaux en six groupes : les néo-féministes, les « fous du genrisme », les décoloniaux etc… On retrouve les mêmes sur Wikipédia. Il ne faut pas réduire cela à l’extrême-gauche car l’extrême-droite, les groupes sectaires ou ceux défendant une pseudo-science sont aussi présents. Toute personne qui n’a pas le consensus dans la vie réelle essaie d’être actif sur Wikipédia.

Comment cela se traduit-il aujourd’hui concrètement ?

Il y a quatre ans, un groupe s’est créée : Les sans pagEs. C’est un groupe de féministe qui a dit, avec raison, que les femmes étaient insuffisamment représentées dans Wikipédia. En tant que groupe de femmes, elles se sont données pour mission de mieux représenter les femmes sur le site en publiant des articles de femmes. Une initiative louable.

À Lire Aussi

Ce progressisme qui réécrit l’histoire et la culture jusqu’à nier la possibilité de la démocratie

Lorsque l’on regarde de plus près, certaines personnes publiant des articles sous le nom des sans pagEs sont des femmes trans, de genre neutre, fluide ou suspendus. Derrière ce projet féministe, elles ont d’autres idées, elles parlent de décolonisation, de vouloir « noircir » Wikipédia ou que l’Histoire de France n’est pas assez critiquée. Elles agissent alors sur ce domaine.

La semaine dernière, une action du groupe des sans pagEs, de genre neutre ont annoncé vouloir généraliser le genre neutre. Elles ont fait voter à ce propos une règle pour que l’on utilise le pronom iel afin de désigner les personnes de genre neutre dans les discussions. Avec cette nouvelle règle si un contributeur profère une insulte celui-ci est banni. Jusque là rien de mal, mais ils ont étendu la notion du mot insulte. Si l’on s’adresse à une personne de genre neutre en se trompant dans son genre, cela est considéré comme une insulte et cette personne doit être bannie.

Par exemple, ils considèrent que l’emploi du mot « utilisateur » est un « mégenrage » massif et une insulte au genre neutre. Pour eux, il s’agit de la transphobie et l’on peut être banni de Wikipédia.

Leur souhait est d’appliquer cela à toutes les discussions sur Wikipédia.

Comment arrivent-elles à leur fins ?

Sur Wikipédia, il y a les contributeurs qui sont des dizaines de milliers et les administrateurs qui sont des centaines qui ont la tâche de mettre les sanctions. Chez ces derniers sont présents des indigénistes, pro-genre neutre et quand un contributeur de genre neutre se dit victime de transphobie, il y a un administrateur ami qui bannit son adversaire.

À Lire Aussi

Le cauchemar final : petit portrait de ce que serait la France si tous les combats « néo-progressistes » aboutissaient

À partir du moment où une personne arrive à devenir administrateur, il fait rentrer ses autres amis.

Cela vous a-t-il touché ?

La semaine dernière, j’ai proposé un projet pour une meilleure représentativité de la majorité silencieuse. Cela n’a pas plu et j’ai été moi-même banni de Wikipédia par les administrateurs car un contributeur a porté plainte à mon encontre… Je souhaitais seulement que les articles soient relativement neutres et pas influencés par des positions extrémistes. Je travaille sur les articles d’actualité et il est nécessaire d’équilibrer les propos. Cela vaut pour l’extrême-gauche comme pour l’extrême-droite.

Existe-t-il alors d’autres groupes qui agissent sur Wikipédia ?

Malheureusement oui. Les islamo-compatibles sont aussi présents. Ils fonctionnent de la même manière et protègent des pages sensibles de Wikipédia selon leurs idéaux. Si il y a un conflit sur une page, ils se tournent vers certains administrateurs qui sont eux aussi islamo-compatibles.

À Lire Aussi

Le capitalisme va-t-il se noyer dans le néo-progressisme woke ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !