A la chasse aux bactéries : les recoins insoupçonnés de nos maisons où prolifèrent tranquillement les germes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les germes se développent là où il y a de l'eau stagnante.
Les germes se développent là où il y a de l'eau stagnante.
©Reuters

Bree Van de Kamp sors de ce corps

A la chasse aux bactéries : les recoins insoupçonnés de nos maisons où prolifèrent tranquillement les germes

Vous avez fait le ménage, vous pensez que tout est propre ? Peut-être pas... Pour tout connaître des cachettes des germes, c'est par ici !

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris

Sauveur Boukris est médecin généraliste.

Enseignant à Paris, il participe à de nombreuses émissions de radio et de télévision sur les questions de santé. Il est l'auteur de plusieurs livres médicaux dont "Santé : la démolition programmée", aux Editions du Cherche Midi.

Il a écrit  "Médicaments génériques, la grande arnaque" aux Editions du Moment.

Son dernier livre s'intitule "La fabrique des malades" aux Editions du cherche midi.

Voir la bio »

Atlantico : Où se développent les germes : dans quelles pièces, quels électroménagers, sur quels accessoires de la maison ? Ne sont-ils pas davantage présents dans les lieux humides ? Pourquoi cela ?

Sauveur Boukris : Les germes se développent là où il y a de l'eau stagnante, ou du moins là où il y a de l'humidité, et, là où il y a des conduits d'évacuation, c'est-à-dire dans les dans les cuisines, les toilettes et les salles de bain. En outre, la chaleur favorise la multiplication des germes. Ainsi, les jacuzzis et les piscines sont des lieux qui leur sont propices.

Pour ce qui est des électroménagers et accessoires, c'est la même chose : si vous mettez de l'eau dans une cafetière ou sur une poêle, les germes peuvent se développer. Les germes se propagent beaucoup par les mains. Donc, si vous ne vous lavez pas les mains, vous transmettez les microbes un peu partout chez vous (électroménagers, poignées, torchons…). Il faut se laver les mains avant et après de manger, en sortant des toilettes, avant de cuisiner. De même, il faut penser à laver les fruits et légumes avant de les manger. Si on ne veut pas se laver les mains, il faut porter des gants.

Contre lesquels luttons-nous le plus et le moins ? Y a-t-il des endroits auxquels nous avons tendance à moins penser ?

Nous luttons beaucoup et bien contre l'Escherichia coli ou colibacille, ce germe est présent dans nos intestins et est responsable de nombreuses diarrhées. En effet, quand on tire la chasse d'eau et quand on met des produits détergents dans nos cuvettes, le germe disparaît.

Par contre, nous luttons moins contre le staphylocoque, bactérie que l'on retrouve sur les mains, sous les ongles. Il est à l'origine de panaris, des furoncles ou encore des angines. Si cette bactérie est sur vos mains et que vous cuisinez sans vous laver les mains, elle se retrouvera dans votre cuisine et vous contaminera.

Les endroits auxquels nous avons tendance à moins penser sont les poignées de portes, les faïences, les carrelages et les parquets. Par exemple, si vous marchez pieds nus sur le carrelage alors que vous avez un microbe sous vos pieds, celui-ci migrera sur le sol et la personne qui marchera au même droit, après vous, pourra être contaminée.

Quels risques ces germes représentent-ils ? Ont-ils tous le même niveau de nocivité ?

Ces germes peuvent provoquer certains symptômes ou maladies. Ainsi, le colibacille peut provoquer des troubles coliques, des gastro-entériques, des diarrhées pouvant durer plusieurs jours, voire des déshydratations chez l'enfant. Pour ce qui est du staphylocoque, il peut entraîner des infections cutanées, des panaris, des furoncles, des mycoses, des candidoses.

Non, tous les germes n'ont pas le même niveau de nocivité. En général, nous parvenons à bien le traiter le colibacille. Par contre, le staphylocoque est plus difficile et peut parfois être plus résistant aux antibiotiques. Et encore, il existe différents staphylocoques : les staphylocoques dorés sont, par exemple, plus virulents.

Faut-il d'ailleurs chercher à s'en débarrasser complétement ? Quelle est la meilleure attitude à adopter face aux germes ?

Non, parce que certains germes ne sont pas dangereux et ils sont même bénéfiques. C'est le cas du colibacille qui fait partie de la flore intestinale et  nettoie nos intestins. Mais s'il est en trop grande quantité, il peut provoquer des diarrhées et des complications.

La meilleure attitude consiste à développer l'hygiène : se laver les mains plusieurs fois, utiliser des savons, des détergents, laver les surfaces, laver les fruits et légumes…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !