"Times Square" de Clément Koch : Dingue.... mais pas trop | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Times Square" de Clément Koch est à retrouver au Théâtre Montparnasse à Paris.
"Times Square" de Clément Koch est à retrouver au Théâtre Montparnasse à Paris.
©

Atlanti-Culture

"Times Square" de Clément Koch : Dingue.... mais pas trop

"Times Square" de Clément Koch est à retrouver au Théâtre Montparnasse à Paris.

Jean Ruhlmann

Jean Ruhlmann

Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle (Seuil, 2001).

Voir la bio »

"Times Square" de Clément Koch 

Mise en scène : José Paul
Avec : Guillaume de Tonquedec (Matt Donovan), Camille Aguilar (Sara), Marc Fayet (Bobby), Axel Auriant (Tyler).

INFOS & RÉSERVATION

Théâtre Montparnasse
3 rue de la Gaité
75014 PARIS
01 43 22 77 74
Du 22 janvier au 17 avril
Notre recommandation : BON

THÈME

 • Matt Donovan, comédien professionnel has been, est en revanche grand amateur de whisky. Sa dépression même plus larvée inquiète son frère Bobby, un brave comptable qui ne sait plus à quel saint se vouer pour lui redonner le feu sacré.

• Matt, qui traîne son spleen en compagnie de Tyler - un vétéran de la guerre d’Afghanistan déguisé en Bugs Bunny pour gagner sa croûte en distrayant les touristes sur Times square - voit débarquer la jeune Sara Bump, bien décidée à obtenir le rôle de Juliette dans la pièce de Shakespeare en préparation. 

• Elle s’est donc mise en tête de  prendre des cours avec un Matt plus misanthrope que jamais...

POINTS FORTS

 • La pièce est plutôt bien écrite, et recèle des formules percutantes et distillées avec une régularité métronomique. Il était intéressant de montrer que tous les personnages ont la trouille : Matt des rôles qu’il refuse avec constance depuis trois ans, Bobby de la dépression de son frère, Sara du rôle qu’elle prépare et Tyler des séquelles de la guerre.

• Une mise en scène agréable à suivre, sans grande surprise cependant.

QUELQUES RÉSERVES

• L’économie générale de l’intrigue est assez convenue : la rédemption du comédien en vue devenu alcoolique anonyme, le choc des caractères, l’affection qui prend le dessus sur le mépris et la méfiance, tout ceci forme une trame à grosses ficelles, qui se conclue par un happy end optimiste, comme il se doit pour une comédie qui brigue un succès populaire.

• C’est bien sûr sur G. de Tonquédec que reposent les destinées de Times square, et de ce point de vue, on peut se lasser de l’entendre brailler son texte la plupart du temps, et pousser sa voix de manière systématique. Les autres personnages s’en sortent honorablement, même si l’on a du mal à voir dans le jeune Axel Auriant, qui paraît 17 ans, un vétéran des guerres américaines au Moyen-Orient...

ENCORE UN MOT...

Le propos de la pièce est centré sur les affres et les joies du métier de comédien, et de ce point de vue, il fournit des indications intéressantes sur l’approche d’un rôle par ce que les autres personnages en disent plus que par le dit du personnage même, l’état de « danger, d’instabilité, de doute » à la base de leur travail.

UNE PHRASE

Bobby à son frère : « Tu devrais arrêter le whisky, c’est pas bon pour la mémoire.
Matt : « Ah merde ! J’avais oublié... »
Matt (à Sara) : «  Bienvenue chez les dingues ! »

L'AUTEUR

• Clément Koch, né en 1970, se rend en Angleterre pour ses études, et finit dans une usine automobile de Newcastle, ce qui l’inspirera pour sa pièce Sunderland.

• De retour en France, on le voit à la télévision et au théâtre, notamment dans Toc Toc de Laurent Baffie et Lily & Lily aux côtés de la regrettée Annie Cordy. 

• Il passe à l’écriture théâtrale, avec Les ailes sombres d’un ange, puis le remarqué Sunderland, et à présent Times square.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !