"Sang Famille" de Michel Bussi : un thriller original et surprenant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'ouvrage de Michel Bussi, "Sang Famille", a été publié aux éditions A Vue d'Oeil, Grands caractères dans une version livre audio.
L'ouvrage de Michel Bussi, "Sang Famille", a été publié aux éditions A Vue d'Oeil, Grands caractères dans une version livre audio.
©

Atlanti Culture

"Sang Famille" de Michel Bussi : un thriller original et surprenant

Michel Bussi a publié "Sang Famille" aux éditions A Vue d'Oeil, Grands caractères.

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haehnel pour Culture-Tops

Robert Haenhel est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

"Sang Famille" de Michel Bussi

Editions A Vue d'Oeil, Grands caractères

Texte lu par Adrien Larmande

THÈME

C’est dans l’île de Mornesey, sortie tout droit de l’imagination de Michel Bussi, située à quelques encablures des iles anglo-normandes que se déroule ce thriller original et surprenant. Il s’agit d’un lieu étrange. Ancien fief de Mazarin dont la statue équestre  trône au centre de l’unique ville, elle fut aussi pendant des décennies la première étape des condamnés au bagne. Même si elle est désormais   dédiée au tourisme, pour beaucoup, elle reste « l’île des forbans ».  D’autant plus que la légende de la « folie Mazarin »,  celle d’un fabuleux trésor enfoui dans l’insondable labyrinthe sous les ruine de l’abbaye, continue à enflammer bien des esprits.

En ce mois d’août 2000, Colin, adolescent orphelin recueilli par son oncle et sa tante, n’a pas choisi par hasard de passer ses vacances sur cette île. C’est dans celle-ci que son père, dix ans  plus tôt, impliqué dans une trouble affaire de promotion immobilière, a disparu.  Colin est persuadé que son père est toujours vivant. Est-ce pure coïncidence, si au même moment a lieu  l’évasion sanglante de deux prisonniers du pénitencier de Mornesey ? 

Dans sa quête de la vérité, Colin se verra entrainer dans une suite toujours  inattendue d’un crescendo de  rebondissements jusqu’à une surprenante issue finale. Quatre jours auront suffi pour bouleverser sa jeune existence et lui faire découvrir un univers, celui de sa famille, tristement impitoyable.

POINTS FORTS

- Ce  roman, paru en 2009, est un des tous premiers livres de Michel Bussi. On y trouve déjà les qualités, le style  qui feront de cet auteur un  des maîtres incontestés du thriller : une histoire rigoureusement construite créant toutes les conditions d’une atmosphère attachante  et d’un suspense particulièrement prenant.

- Le titre, Sang famille  n’est pas gratuit. L’intrigue fait émerger trahisons et sinistres manipulations familiales. C’est une œuvre qui se veut populaire. Michel Bussi s’inscrit pleinement dans la filiation  d’Hector Malot.

- Au-delà de l’intrigue, c’est la place qu’occupe l’imaginaire.

- On y rencontre une succession de personnages qui confèrent beaucoup de relief à l’histoire : les deux compagnons de Colin si  astucieux, l’infatigable garde champêtre, la  très sexy secrétaire de mairie, un notaire improbable, sans oublier le rédacteur en chef du journal local…

- La bonne réalisation de cette version audio qui repose sur le professionnalisme du lecteur, Adrien Larmande, qui a su interpréter le texte en donnant vie aux nombreux personnages.

POINTS FAIBLES

Ce qui fait l’originalité de cet ouvrage, le côté roman initiatique, l’aspect quasi merveilleux de certains épisodes, peut parfois nuire à la crédibilité de ce thriller.

EN DEUX MOTS

Un thriller riche en aventures et rebondissements toujours inattendus qui plaira à tous les publics.

L'AUTEUR

Est-il besoin de présenter Michel Bussi, écrivain, politologue, professeur de géographie devenu en quelques années  un des auteurs français de thriller les plus lus? Nymphéas noirs paru en 2011 est le polar français le plus primé. Suit une  série de best-sellers qui s’inscrivent dans cette culture populaire que revendique l’auteur :  Un avion sans elle (2012), Ne lâche pas ma main (2013), N’oublier jamais (2014), Maman a tort (2015), Le temps est assassin (2016) et On la trouvait plutôt jolie(2017). Les livres de Michel  Bussi ont donné lieu à  plus de 120 traductions dans 35 pays. Et maintenant, à des adaptations TV.

Le lecteur: Adrien Larmande découvre la comédie au Japon, en jouant des petits rôles dans des sitcoms. Puis en France, il se forme au métier de comédien, et monte sur les planches dans Le Misanthrope,  L’aiglon de Rostand, Platonov de Tchekhov…Il se tourne vers le doublage et prête sa voix à des  comédiens comme Adam Brown (Le Hobbit) ou Dylan O’Brien (Le Labyrinthe). Il enregistre aussi de nombreux livres audio.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !