"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume : Quelle est l’influence du religieux au sein de l’Union ? Un essai éclairant sur un sujet rarement étudié | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume a été publié aux éditions Authorhouse.
"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume a été publié aux éditions Authorhouse.
©

Atlanti-Culture

"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume : Quelle est l’influence du religieux au sein de l’Union ? Un essai éclairant sur un sujet rarement étudié

"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume a été publié aux éditions Authorhouse.

Jean-Louis   Chambon

Jean-Louis Chambon

Jean-Louis Chambon est président d'honneur et fondateur du Cercle Turgot.

 

Voir la bio »

"Religions et Union européenne" de Philippe Guillaume

Authorhouse
307 pages
21 euros
Paru en octobre 2021

Notre recommandation : BON 

THÈME

Partout dans le monde mais en Europe en particulier, le «  religieux » questionne plus que jamais la laïcité tandis que le radicalisme islamique entretient les peurs du « grand remplacement ».

La présence à  Bruxelles de représentations officielles des différentes Eglises auprès de l’ Union européenne marque  leur place historique souvent majeure. L’influence religieuse est un fait incontestable mais c’est un sujet paradoxalement peu étudié, laissé pour compte au profit des grandes affaires géo-stratégiques, économiques et monétaires qui préoccupent l’ Union.

Cet essai propose  de combler  ce vide et  d’étudier le  fonctionnement  de l’Union sous l’angle religieux.L’auteur apporte ses éclairages sur les  tendances qui ont conduit à la fondation de l’Union européenne et notamment sur la place prépondérante prise par l’ Eglise catholique qui, au  travers  du message de Noël 1944 de Pie XII, a impulsé la création des partis démocrates chrétiens.

Le cadre religieux de l’Europe détermine notre façon de vivre, de  réfléchir, notre échelle de  valeurs. Depuis le moyen-âge, l’Eglise catholique est la principale  religion de l’Europe et c’est  toujours vrai aujourd’hui : Sur les 730 millions d’européens ( dont 450 au titre  de  l’Union  Européenne), 53% se déclarent  Catholiques (et  autres chrétiens) .,12%,Protestants , 8%  Orthodoxes,  contre seulement 2%  Musulmans et  23%  d’ athées et agnostiques.

Si des différences quelquefois majeures peuvent exister entre les Etats membres, elles ne font pas obstacle au maintien  d’un dénominateur commun autour du respect de la dignité humaine,  la solidarité, la  science, le progrès, hérités de l’Humanisme  de la  Renaissance  et de la philosophie des Lumières, tandis que la transmission  d’une  foi vivante revient aux instances religieuses, aux  théologiens ou simplement aux  adeptes.

POINTS FORTS

Ainsi , c’est sous  cette influence , et sur ces partis  démocrates  chrétiens  aidés par les socialistes que s’ est  « trouvée l’énergie de construire l’ Union Européenne, une organisation supranationale qui a engrangé 70 années de  développement économique  et  de paix. ».   A travers l’ histoire très documentée de l’Europe, vue sous l’angle religieux , et au vu de la positions des Eglises  sur nombre de points de doctrine, Philippe  Guillaume,  dans un  style alerte et stimulant, nous  rappelle que l’ Europe  abrite « une civilisation héritière de Rome et d’ Athènes,  résultant  d’un métissage culturel unique au monde .. une  terre de défi,  d’aventures  et...  “d’avant toutes”.  

QUELQUES RÉSERVES

Quelques développements sur le rôle et l’évolution de la laïcité qui place la France, soit et selon, à l’avant -garde de l’Europe  ou comme un bastion  gaulois de retardataires, aurait sans doute pu apporter des éclairages complémentaires sur cette lame de fond du  «religieux ».

ENCORE UN MOT...

Un témoignage  précieux pour tous publics.  Car,  comme le prédisait Jacques  Delors :« .. Si nous n’arrivons pas à donner un sens, un souffle, une âme, à l’Europe, nous aurons perdu  la partie.. »    c’est tout l’enjeu de notre « héritage religieux » européen.

UNE PHRASE

«  La prédiction apocryphe de Malraux : «..  le XXI e sera spirituel ou ne  sera pas.. »  semble prendre  forme : un Islam très militant ; en Inde, une montée du nationalisme  hindouiste ; et en Europe, c’est « ..  l’ invention chrétienne  de l’ Union européenne »  qui  reste le  fait le plus marquant. »

L'AUTEUR

Le  baron Philippe  Guillaume, descendant  d’une  vieille lignée de  diplomates belges, est fort  d’une  expérience  assez  exceptionnelle dans plusieurs pays aux cultures différentes. Aujourd’hui à la retraite, il a relaté ses années d’expérience dans Ma vie de diplomate, l’envers du décor de la diplomatie belge (éd. de l’Arbre, paru en 2007). 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !