Venise : des vestiges romains découverts au fond de la lagune | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Le peuplement de la lagune de Venise serait plus ancien que ce que pensaient les historiens.
Le peuplement de la lagune de Venise serait plus ancien que ce que pensaient les historiens.
©ANDREAS SOLARO / AFP

Archéologie

Venise : des vestiges romains découverts au fond de la lagune

Cette découverte confirme que la ville de Venise a été construite sur une zone qui était déjà habitée il y a deux millénaires, lorsque le niveau de l'eau était plus bas.

Des chercheurs italiens ont découvert les vestiges d'une route et d'un quai romains au fond d'une lagune vénitienne, une découverte qui suggère que la zone qui est devenue la lagune abritait d'importants établissements romains bien avant la fondation de Venise au cinquième siècle.

"Nous pensons que ce que nous avons trouvé est une partie d'une route qui reliait la partie sud et la partie nord de la lagune de Venise", explique Fantina Madricardo, géophysicienne à l'ISMAR-Marine Science Institute de Venise, dans la revue Art Newspaper. Cette route aurait permis aux gens de se rendre dans l'ancienne ville romaine d'Altinum, située à l'extrémité nord de la lagune, et d'en revenir.

L'idée que d'anciennes structures artificielles se trouvent sous les eaux de la lagune vénitienne remonte aux années 1980, mais la technologie de l'époque n'avait pas permis de la confirmer. C'est finalement grâce à un sonar multifaisceaux monté sur un bateau, utilisé pour créer des images en 3D du paysage du fond de la lagune, que les chercheurs ont pu confirmer cette intuition. L'équipe a ainsi découvert 12 structures le long du tracé présumé de la route, ainsi que ce qui semble avoir été des quais. Les chercheurs les ont examinés avec l'aide d'une équipe de plongeurs de la police locale.

Jusqu'ici, les historiens pensaient que le peuplement de la région de Venise avait commencé au cinquième siècle, lorsque les réfugiés de l'Empire romain d'Occident en déclin s'y sont réfugiés pour échapper aux invasions. "On pensait que Venise avait été construite dans un endroit désert, sans aucune trace antérieure de présence humaine (...). Altinum était le principal site urbain de la région, mais nous pensons aujourd'hui qu'il y avait déjà de multiples établissements dans la lagune qui y étaient reliés et coexistaient avec elle, de sorte que la migration vers cette zone était un processus plus progressif qui a commencé plus tôt", assure Fantina Madricardo.

À Lire Aussi

Le Festival de Cannes, un véritable championnat du monde des films soumis à la dure loi de la critique

À Lire Aussi

Nesher Ramla : une nouvelle espèce d’homme préhistorique a été découverte en Israël

À Lire Aussi

Israël : les vestiges d'un complexe palatial de 2000 ans bientôt ouverts au public

À Lire Aussi

Soudan : des archéologues découvrent les ruines millénaires de la cathédrale du royaume oublié de Makurie

À Lire Aussi

Egypte : un navire de guerre de l'époque ptolémaïque découverte dans la cité engloutie d'Héraklion

À Lire Aussi

Notre-Dame de Paris : archéologie d’une cathédrale aux XIIe-XIVe siècles
Smithsonian Mag

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !