Vatican : le pape François réduit les salaires des cardinaux afin d’assainir les finances du Saint-Siège | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Vatican : le pape François réduit les salaires des cardinaux afin d’assainir les finances du Saint-Siège
Vatican : le pape François réduit les salaires des cardinaux afin d’assainir les finances du Saint-Siège
©Ayman HENNA / AFP

Conséquences de la crise sanitaire

Vatican : le pape François réduit les salaires des cardinaux afin d’assainir les finances du Saint-Siège

Les salaires des cardinaux seront diminués de 10% dès le 1er avril, comme l’a indiqué le pape François dans une lettre apostolique « motu proprio ». Depuis qu'il est devenu pape, François cherche à mettre de l'ordre dans les finances du Vatican.

Le pape François a décidé, ce mercredi 24 mars, de réduire les salaires des cardinaux et des prélats. Cette démarche intervient dans le cadre des efforts menés afin d’assainir les finances du Saint-Siège, fragilisées par la crise du Covid-19. Selon des informations du Point, les cardinaux verront donc leurs salaires réduits de 10% à compter du 1er avril, tandis que les salaires des chefs de département et des secrétaires de dicastère (ministère au Vatican) seront réduits de 8%, selon les précisions du pape dans une lettre apostolique motu proprio. Les salaires des religieux situés dans la partie basse de la grille salariale des institutions du Saint-Siège seront réduits de 3%.

Selon le pape François, « un avenir économiquement viable exige aujourd'hui, entre autres décisions, l'adoption de mesures concernant les salaires du personnel ».

Les augmentations de salaire dues à l'ancienneté sont également gelées pendant deux ans.

Les informations sur les salaires au Vatican sont rares. En 2014, le quotidien Il Messaggero révélait que les évêques percevaient 5.000 euros par mois.

François justifie sa décision par le déficit du Saint-Siège, l'organe administratif de l'Eglise catholique :

« Bien que le Saint-Siège et l'État de la cité du Vatican soient adéquatement capitalisés, il est nécessaire d'assurer la durabilité et l'équilibre entre les recettes et les dépenses dans la gestion économique et financière actuelle ».

Le Saint-Siège s'attend à une perte de près de 50 millions d'euros cette année.

A la suite d'une série de scandales à la banque du Vatican et d'allégations de mauvaise gestion, le pape François a créé un nouveau ministère des Finances, fait appel à un auditeur externe et renforcé l'agence de surveillance financière du Vatican. En 2019, le Vatican a affiché un déficit de 11 millions d'euros, selon des informations du Point.

Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !