Santé : les fruits réduisent les risques de rupture d'anévrisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
La réduction de risque atteint 44 % chez une personne qui mange trois fruits par jour.
La réduction de risque atteint 44 % chez une personne qui mange trois fruits par jour.
©Reuters

Mangez des pommes

Santé : les fruits réduisent les risques de rupture d'anévrisme

Les légumes ne produisent, en revanche, aucun effet.

De quoi se rendre chez son marchand de fruits et légumes tous les jours. Selon les chercheurs de l'institut Karolinska de Stockholm et de l'université d'Uppsala, une grande consommation de fruits réduirait les risques d'anévrisme. Cette étude a été menée durant treize ans sur plus de 80 000 personnes âgées de 46 à 84 ans.

Le Dr Otto Stackelberg et ses collègues ont divisé la population étudiée en quatre groupes en fonction de leur consommation quotidienne de fruits. Les gros consommateurs (plus de deux fruits de taille moyenne par jour) ont vu leur risque d'anévrisme diminuer de 25 % par rapport à ceux qui consommaient moins de 5 fruits par semaine. La réduction de risque atteint même 44 % chez une personne qui mange trois fruits par jour. Les fruits s'avèrent également bénéfiques pour les fumeurs.

La découverte des scientifiques suédois est d'autant plus importante que les ruptures d'un anévrisme de l'aorte sont fatales dans plus de deux cas sur trois. Celles-ci concernent le plus souvent les hommes et les fumeurs. Le risque de rupture d'anévrisme s'accroît également avec les années.

L'étude a, en revanche, démontré que les légumes ne produisaient aucun effet sur l'anévrisme. "Même si les légumes ne semblent pas associés à cette maladie en particulier, ils ont prouvé qu'ils réduisaient le risque d'autres maladies", explique le Dr Stackelberg. Alors "mangez des pommes", oui, mais des carottes aussi.

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !