Les turbulences en avion seront de plus fréquentes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Avion
Avion
©wikipédia

Secousses

Les turbulences en avion seront de plus fréquentes

Prendre l'avion ne sera pas plus dangereux pour autant

Les turbulences en avion sont de plus en plus fréquentes explique TF1.

Ces phénomènes touchent les avions qui traversent une zone de cisaillement des vents, c'est-à-dire une zone ou des courants d'air ascendants et descendants et de vitesse différente se rencontrent. 

Ces turbulences, qui touchent plusieurs dizaines de milliers d'avions chaque année, sont classées en quatre catégories : légères, modérées, sévères et extrêmes. Ce sont celles des deux dernières catégories qui s'avèrent les plus dangereuses et peuvent occasionner des blessures pour les passagers et les personnels de vol. Elles surviennent la plupart du temps, en "ciel clair", c'est-à-dire de manière soudaine et sans indice visible, comme des nuages ou une tempête. 

Des perturbations qui sont donc appelées à augmenter considérablement autour du globe d'ici à 2050-2080. "Le changement climatique va affecter de nombreuses manières le secteur de l'aviation", explique Paul Williams, professeur en sciences atmosphériques à l'Université de Reading au Royaume-Uni. "Nous nous attendons à des perturbations de plus en plus nombreuses dans l'atmosphère. On pourrait ainsi voir les turbulences aériennes doubler, voire tripler dans les décennies à venir", détaille-t-il. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !