Le séquençage des pieuvres découvert et surprise, ils ont 10,000 gènes de plus que les humains | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le séquençage des pieuvres découvert et surprise, ils ont 10,000 gènes de plus que les humains
©Capture d'écran Youtube

Grosse tête

Le séquençage des pieuvres découvert et surprise, ils ont 10,000 gènes de plus que les humains

Des scientifiques américains ont décodé le génome de cet animal et salué sa grande intelligence.

Avec ses huit tentacules, ses grands yeux et son intelligence, la pieuvre a toujours été considérée comme une forme de vie alien. Aujourd'hui des scientifiques ont réussi à séquencer le génome de la pieuvre. Les chercheurs de l'Université de Chicago se sont donc intéressés au matériel génétique de cet animal hors norme. Leur intelligence est une fois de plus prouvée par cette étude."Ils peuvent se camoufler en changeant la couleur et la texture de leur peau en un clin d’œil. Ils ont huit tentacules préhensiles qu'ils peuvent utiliser pour manipuler et même goûter des objets [...]" a expliqué Caroline Albertin, biologiste à l'Université de Chicago.

L'étude, publiée dans le journal Nature, révèle que malgré un génome légèrement plus petit que celui des humains, celui de la pieuvre contient 10 000 gènes de plus (au total 33 000). Les scientifiques l'attribuent au brassage du génome et à l'apparition de nouveaux gènes qui permettent à la pieuvre de survivre. 

La vraie surprise vient de la taille du génome qui contient 2,7 milliards de paires de base et près de 33 000 gènes codeurs. À titre de comparaison, le génome humain est composé de 3 milliards de paires de base. La pieuvre a donc un potentiel extrêmement développé et, comparée aux autres invertébrés, possède d'extraordinaires spécificités. Ces scientifiques ont également confirmé que ces céphalopodes sont avancés au niveau des cellules nerveuses. Ainsi, les huit bras de la pieuvre possèdent suffisamment de puissance cérébrale pour fonctionner de manière autonome jusqu'à un certain point. 

Pour faire simple, si un tentacule est coupé, il pourra continuer à fonctionner pendant un moment. Yan Wang, un chercheur diplômé en neurobiologie : "Nous pouvons maintenant explorer les mécanismes moléculaires de développement uniques de la pieuvre et ses comportements complexes pour obtenir une meilleure compréhension de son évolution."

 

Lu sur The Independent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !