Informatisation de la justice : la procédure pénale numérique a fait ses premiers pas à Blois | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Justice
Justice
©Flickr/Su morais

Dématérialisée

Informatisation de la justice : la procédure pénale numérique a fait ses premiers pas à Blois

Policiers, gendarmes, magistrats et greffiers commencent à la mettre en pratique

Cela fait des années que magistrats et greffiers en sont revenus des grandes promesses de révolution informatique au ministère de la justice. Mais cette fois, des améliorations concrètes se propagent grâce à la procédure pénale numérique (PPN). « Nos étagères ne débordent plus de dossiers papier », s’extasie encore Thomas Quenard, greffier au bureau d’ordre, un service du parquet de Blois raconte Le Monde.

Au tribunal de Blois, désigné site pilote avec celui d’Amiens, la première procédure entièrement numérique est arrivée au parquet en octobre 2019. Les avocats se font prêter une tablette sur laquelle est accessible l’intégralité du dossier de leur client, ajoute Le Monde.

« Au sortir du premier confinement de 2020, ce besoin s’est fait sentir et nous avons ouvert une plate-forme de transmission dématérialisée des procédures. En un an, plus de 400 000 procédures pénales ont été déjà transmises aux avocats », détaille Hafidde Boulakras, le directeur de projet PPN au ministère de la justice

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !