Finalement, la plateforme d'échange de vidéos OnlyFans n'interdira pas les contenus sexuels | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Onlyfans fait marche arrière.
Onlyfans fait marche arrière.
©Atlantico

Revirement

Finalement, la plateforme d'échange de vidéos OnlyFans n'interdira pas les contenus sexuels

La plateforme OnlyFans est revenue sur sa décision de bannir tout contenu sexuellement explicite.

OnlyFans est une plateforme où des photos et vidéos, notamment à caractère sexuel, sont publiées par des créateurs moyennant des abonnements payants. Le fondateur du site avait souhaité bannir cette activité suite à la menace de grandes banques de mettre un terme à leurs relations avec OnlyFans.

Mercredi, Tim Stokely est revenu sur sa décision. «Nous avons réuni les garanties nécessaires pour soutenir notre communauté diverse de créateurs et avons suspendu le changement de réglementation prévu pour le 1er octobre», peut-on lire dans un message tweeté par OnlyFans. «OnlyFans fait front pour l'inclusion et nous continuerons à offrir un hébergement à tous les créateurs».

Fondé en 2016 au Royaume-Uni, OnlyFans a décollé en profitant des divers confinements. La plateforme affiche plus de 150 millions d'utilisateurs. OnlyFans dit compter plus de 1,5 million de créateurs de contenu, auxquels le site dit reverser plus de 5 milliards de dollars par an.

OnlyFans cherche aujourd'hui à faire évoluer son image et met en avant des contenus non-pornographiques comme des recettes de cuisine, des séances de fitness ou encore des conseils santé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !