Féculents : les Français n'en mangent pas assez, pensant à tort qu'ils font grossir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Pain, lentilles, pâtes, riz et pommes de terre sont essentiels à notre équilibre alimentaire.
Pain, lentilles, pâtes, riz et pommes de terre sont essentiels à notre équilibre alimentaire.
©DR

Mange tes patates !

Féculents : les Français n'en mangent pas assez, pensant à tort qu'ils font grossir

Il faudrait manger des féculents à chaque repas, mais un homme sur deux et deux femmes sur trois ne suivent pas ces recommandations nutritionnelles.

Les féculents font grossir ? Non, et trois fois non ! Pain, lentilles, pâtes, riz, céréales du petit déjeuner et pommes de terre sont même essentiels à notre équilibre alimentaire. Et selon une étude Nutrinet-Santé rendue publique ce jeudi, ils sont consommés en proportions insuffisantes par les Français, notamment à cause de leur mauvaise réputation. Non seulement les féculents rassasient et évitent d'abuser de cochonneries pour calmer les fringales, mais ils contribuent aussi aux apports en vitamines et minéraux ainsi qu'en fibres, explique le Nouvel Observateur.

Pourtant, seulement un homme sur deux et une femme sur trois suivent les recommandations nutritionnelles dans ce domaine, selon les premiers résultats de cette étude réalisée auprès de 80 209 participants internautes. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, "les obèses n'ont pas une consommation [de féculents] plus élevée que les autres", explique à l'AFP Emmanuelle Kesse-Guyot du Centre de recherche en nutrition humaine Ile-de-France qui a dirigé ce travail. "Respectivement 67% et 61% des femmes en surpoids et obèses ne mangent pas assez de féculents", souligne-t-elle.

Parmi les effets positifs des féculents sur la santé, on peut noter qu'une consommation de céréales complètes d'au moins 2,5 portions par jour, comparée à une quasi-absence de consommation, est associée à une réduction de 21% du risque de maladies cardio-vasculaires. "Une portion correspond à 200 g de pâtes, riz ou lentilles cuites, 150 g de pommes de terre ou 50 g de pain", souligne de son côté le site Top Santé.

Le Programme national nutrition santé (PNNS) recommande simplement d’en manger "à chaque repas", souligne Emmanuelle Kesse-Guyot. La quantité peut varier, selon l’activité physique, la taille, l’appétit, de façon raisonnable bien sûr.

Les Français ne mangent pas assez de féculentspar francetvinfo

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !