Des astronomes découvrent une exoplanète aux caractéristiques proches de celles de Jupiter dans sa jeunesse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'exoplanète 51 Eridani b montre la plus forte indication de méthane jamais détectée sur une telle planète.
L'exoplanète 51 Eridani b montre la plus forte indication de méthane jamais détectée sur une telle planète.
©Reuters

Une jeunette de vingt millions d'années

Des astronomes découvrent une exoplanète aux caractéristiques proches de celles de Jupiter dans sa jeunesse

Le Gemini Planet Imager (GPI), un nouveau dispositif d'observation directe, a permis de découvrir 51 Eridani b, la plus petite exoplanète jamais détectée à ce jour.

Une nouvelle découverte dans le ciel pourrait apporter un éclairage sur l'évolution de la plus grande planète de notre système solaire, Jupiter. Des astronomes ont en effet repéré une exoplanète en orbite autour d'une jeune étoile située à 100 années-lumière de la Terre. Baptisée 51 Eridani b, cette dernière date de seulement 20 millions d'années, soit un âge plutôt jeune en termes astronomiques. Les chercheurs expliquent que 51 Eridani b "s'est formée 40 millions d'années après l'extinction des dinosaures" sur la Terre, il y a 66 millions d'années.

Cette exoplanète a été découverte grâce au nouvel instrument Gemini Planet Imager, ou GPI. Installé l’année dernière sur un télescope géant du Chili, le dispositif permet une observation directe de l’exoplanète. Au lieu d'observer les étoiles pour détecter l'ombre des planètes passant devant elles, comme le fait le télescope spatial américain Kepler, le GPI cherche la lumière émise directement par les exoplanètes. "Pour détecter ces planètes, Kepler voit leur ombre tandis que Gemini détecte leur lueur", résume Bruce Macintosh, professeur de physique à l'université de Stanford en Californie qui a dirigé ces observations.

L'exoplanète 51 Eridani b montre la plus forte indication de méthane jamais détectée sur une telle planète, ce qui l'apparente aux quatre planètes gazeuses géantes de notre système solaire, dont Jupiter. Elle est également très grande avec une masse près de deux fois supérieure à celle de Jupiter. Elle est aussi moins chaude que les autres exoplanètes nouvellement formées à 426 degrés Celsius. Toutes ces caractéristiques en font une planète très similaire à Jupiter dans son enfance, ce qui pourrait donner des indications sur la manière dont le système solaire et ses planètes gazeuses se sont formés il y a 4,5 milliards d'années, estiment les scientifiques.

 

Lu sur le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !