De nombreux pièges destinés à blesser les vététistes sur leurs vélos en montagne et en forêt | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Loisirs
Vélos
Vélos
©François NASCIMBENI / AFP

Conflit d'usage

De nombreux pièges destinés à blesser les vététistes sur leurs vélos en montagne et en forêt

Dans les Vosges, un jeune de 18 ans a failli en mourir

il y a trois semaines. Gaétan, 18 ans, est dans une descente à 50 km/h quand il roule sur une planche cloutée disposée au sol raconte France Info.

Il finit sa course contre un arbre. Résultat : traumatisme crânien et thoracique, commotion et épanchement intercostal ainsi que des lésions au niveau du foie, de la rate et du pancréas. Il est transporté en hélicoptère à l’hôpital par le peloton de gendarmerie de montagne du Haut-Rhin.

Et ce n'est pas un cas isolé. Des pièges anti-VTT, on en retrouve de plus en plus chaque semaine, dans les Alpes, en Auvergne ou même en Île-de-France. 

"Depuis le début de l'été, voire la fin du printemps, on voit se multiplier des pièges : des barbelés à hauteur de poitrine ou de gorge pour blesser les pilotes. Là typiquement, on voit qu'il y a quelqu'un qui dans sa tête est assez extrême pour se dire "Je vais blesser".

Pour Dominique Humbert, président de l’association SOS Massif des Vosges, les VTT "n'ont rien à faire sur les sentiers, c'est évident". Même s'il condamne fortement la pose de pièges, il dit ""J'ai reçu de nombreux témoignages de randonneurs qui témoignent avoir reçu un VTT dans l'épaule. Au-delà de l'agacement, il y a des gens qui commençent à éviter certains sentiers fréquentés par des vététistes car ils ont peur."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !