"Romney Girl", la vidéo de propagande... anti-Romney | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crédits Photo: Capture vidéo

It's Fantastiiiiiic !

"Romney Girl", la vidéo de propagande... anti-Romney

Tous les coups sont permis dans la campagne présidentielle américaine. Et entre Obama et Romney, on est même capable de reprendre un tube dance des années 90 pour assouvir des fins électorales...

"I'm a Barbie Girl, in a Barbie World / Life is Plastic, it's Fantastic".

Vous avez forcément chantonné au moins une fois ce refrain dans votre vie : c'est bien entendu celui de "Barbie Girl" d'Aqua, tube intemporel de dance des années 90. Qui l'eût cru ? Quinze ans après sa sortie, cette chanson connaît une seconde vie pour le moins inattendue.

L'association Agenda Project/Action Fund, engagée du côté démocrate, s'est en effet servie de ce titre pour un de leurs clips de campagne pour l'élection présidentielle américaine. Et pas n'importe lequel : sobrement nommée "Romney Girl", cette vidéo a fait éclater de rire des centaines de milliers d'internautes.

Qui est "Romney Girl" ? Une demoiselle blonde avec les tresses savamment nouées, en costume traditionnel, amie suissesse d'un sexagénaire ressemblant trait pour trait à Mitt Romney. Les deux personnages font un tour de voiture ensemble sur l'entêtant air de musique d'Aqua, mais avec des paroles "légèrement" détournées :

"I'm a Romney girl, in a Romney world / Life is taxless (NDLR : sans taxes), it's fantastic"

On pourrait comprendre que les membres du groupe Aqua et surtout les partisans de Mitt Romney n'apprécient guère la plaisanterie, non soutenue officiellement par les équipes de Barack Obama. Et pourtant, la plainte la plus visible émane... de Suisse. Présentée dans le clip comme un paradis fiscal, la confédération helvète regrette que la vidéo donne « l'impression qu'avoir un compte bancaire en Suisse est suspect en soi et que son seul but est de dissimuler de l'argent au fisc », pour citer le Département fédéral suisse pour les Affaires étrangères.

Pourquoi la Suisse, au fait ? En raison d'une affaire de compte en banque que possédait le candidat républicain dans la confédération, depuis fermé. Surtout, le plus choquant dans cette affaire pourrait être que le costume de "Romney Girl", alias "Miss Swiss Bank Account", n'est en réalité pas suisse... mais bavarois.

Vu sur DiePresse

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !