Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Crédits Photo: Capture d'écran CNews / Dailymotion / DR
Agression de Bernard Tapie et de son épouse Dominique : la rédaction de CNews dévoile les images de leurs visages tuméfiés

Cambriolage

Agression de Bernard Tapie et de son épouse Dominique : la rédaction de CNews dévoile les images de leurs visages tuméfiés

Les photos des visages tuméfiés de Bernard Tapie et de son épouse Dominique ont été diffusées dans l’émission L’heure des Pros, ce lundi 5 avril sur CNews. Pascal Praud recevait Laurent Tapie, le fils de Bernard Tapie.

Bernard Tapie et son épouse Dominique ont été violentés dans la nuit de samedi à dimanche par quatre hommes qui se sont introduits dans leur maison en Seine-et-Marne avant de prendre la fuite avec des bijoux et de l'argent liquide. Dominique Tapie et son époux Bernard Tapie ont été agressés lors d'un cambriolage à leur domicile de Combs-la-Ville.

Le couple a été surpris dans son sommeil par des agresseurs encagoulés et vêtus de combinaisons noires qui les ont attachés avec des câbles électriques. L'épouse de Bernard Tapie est parvenue à se défaire de ses liens pour se rendre chez une voisine d'où elle a donné l'alerte, selon la source proche de l'enquête.

CNews a diffusé ce matin les images choc de Bernard Tapie et de sa femme après leur agression et ce cambriolage. Pascal Praud recevait Laurent Tapie, fils du couple Tapie, dans l'émission l'Heure des Pros dans la matinée du lundi 5 avril.

Laurent Tapie a souhaité que soient diffusées les photos de l'agression de ses parents car sur les réseaux sociaux beaucoup ont mis en doute la violence de ce cambriolage. Laurent Tapie a donné des nouvelles de ses parents après ce choc physique et psychologique.

L'Elysée a indiqué que le président Emmanuel Macron avait appelé Bernard Tapie. La police judiciaire de Versailles a été saisie de cette enquête pour vol aggravé avec violences et séquestration, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !