Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé

Atlantico santé

Chez le singe, la classe moyenne est en stress, mariage graisseux, mariage heureux ?

Et aussi : comment les adjuvants des vaccins stimulent l’immunité et pourquoi préserver la biodiversité nous aide à rester en bonne santé.

Viande rouge : les bactéries en cause dans les risques associés

La viande rouge est de plus en plus pointée du doigt et serait nocive pour la santé. Une nouvelle étude montre que les bactéries intestinales auraient aussi une part de responsabilité dans une telle incrimination.

On le sait depuis quelque temps déjà, manger de la viande rouge en trop grande quantité n’est pas bon pour la santé. C’est même tout le contraire, une consommation exagérée de bœuf, de cheval ou de mouton serait un facteur de risque pour certaines maladies. Plusieurs études médicales montrent en effet qu’un excès de viande rouge augmente le risque de développer des cancers, des diabètes et des maladies cardiovasculaires. Pourquoi un bon steak serait-il si mauvais ? Une équipe de la Cleveland Clinique dans l’Ohio apporte des éléments de réponse. Dans leur étude publiée dans Nature Medicine, les auteurs montrent que la viande rouge n’est pas la seule fautive, et que les bactéries intestinales sont également responsables.

Lire la suite sur Futura Sciences

Chez le singe, la classe moyenne est en stress

Les résultats d’une étude menée sur des macaques suggèrent que le degré de hiérarchie dans la société influencerait le niveau de stress. La classe située au milieu de l’échelle serait la plus touchée.

Que ce soit au travail ou à la maison, nous ressentons tous des moments de forte pression. Qui n’a pas expérimenté au moins une fois cette boule au ventre, cette émotion vive qui donne envie de fuir ? C’est le stress ! On a tendance à l’oublier, mais ces réactions de stress sont normales et même utiles. Elles nous permettraient en effet de nous motiver, de mieux juger une situation et d’y répondre plus efficacement. Facile à dire parfois. Les humains ne sont pas seuls face à ce genre de sentiments, les autres animaux en sont également victimes.

Lire la suite sur Futura Sciences

Comment les adjuvants des vaccins stimulent-ils l’immunité ?

Depuis des décennies, on a remarqué que les sels d’aluminium servant d’adjuvants aux vaccins stimulaient la réponse immunitaire et protégeaient mieux contre les infections. Pourtant, on ne sait toujours pas vraiment comment ils interagissent avec l’organisme. De nouveaux éléments de réponse viennent de nous parvenir.

Adjuvant. Du latin adjuvāns, qui aide. Bien qu’associé aux vaccins, ce mot en effraie certains. Il s’avère que ces composés, souvent faits de sels d’aluminium, servent à renforcer l’efficacité de ces traitements préventifs qui protègent contre diverses maladies. La découverte de leur efficacité pour renforcer le système immunitaire date des années 1930, et depuis les années 1940, ils rentrent dans la composition de nombreux vaccins inactivés (composés du pathogène mort ou de fragments antigéniques de celui-ci), comme le DTP ou le vaccin contre la grippe.

Lire la suite sur Futura Sciences

Préservons la biodiversité pour garder la santé !

La biodiversité doit être préservée, car elle est bonne pour notre santé. Voilà très clairement le message que veulent transmettre des médecins, vétérinaires et chercheurs qui rappellent que de nombreux médicaments nous ont été fournis par la nature. Au fait, les animaux domestiques transportent plus de maladies que les bêtes sauvages...

Barrière contre les épidémies, source de précieux médicaments et aide psychologique pour les malades ou même les bien portants : la biodiversité est la meilleure garante de notre santé, clament des médecins, vétérinaires et chercheurs dans un ouvrage paru vendredi dernier (Notre santé et la biodiversité, éditions Buchet/Chastel). « Aujourd'hui, on associe trop souvent la faune sauvage à des maladies comme le chikungunya, le paludisme ou la grippe aviaire. Pourtant, c'est en détruisant les écosystèmes, en perturbant le fonctionnement du vivant, en diminuant la biodiversité que nous mettons notre santé en danger », estiment les auteurs de cet ouvrage collectif initié par les associations Santé environnement France (Asef) et Humanité et biodiversité.

Lire la suite sur Futura Sciences

Science décalée : mariage graisseux, mariage heureux ?

Si l’on en croit les conclusions d’une étude récente, les mariés heureux dans leur vie de couple ont davantage tendance à prendre du poids que ceux en instance de divorce. Alors, pourra-t-on prédire le bonheur en mariage en comparant la silhouette des époux avant et après ?

Le mariage est-il bon pour la santé ? La science semble dire que oui, car différentes études ont montré que les couples passés devant monsieur ou madame le maire faisaient davantage attention quand ils étaient malades, suivaient leurs traitements jusqu’au bout et mangeaient plus équilibré. En revanche, d’autres conclusions sont contradictoires, puisqu’elles démontrent que cette union engendre une prise de poids, tandis que le divorce inverse cette tendance.

Lire la suite sur Futura Sciences

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.