Valérie Pécresse: "la théorie du grand remplacement est une théorie de la haine et de la peur" "je la combats" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse
Valérie Pécresse
©France 2

Présidentielle 2022

Valérie Pécresse: "la théorie du grand remplacement est une théorie de la haine et de la peur" "je la combats"

La candidate réagit aux critiques qui on suivi son discours au Zénith

«Soyons très clairs, je suis le vrai rempart républicain à la théorie du “grand replacement”. (...) Je la déteste, je la combats, cette théorie est une théorie de la haine et de la peur» a déclaré Valérie Pécresse, mardi soir sur France 2.

La candidate LR a dénoncé une «polémique montée avec une expression que j'utilise depuis des mois pour dire que je lutte contre ce “grand remplacement”»  «Je ne le légitime pas puisque je dis que je n'en veux pas», «L'immigration incontrôlée et l'intégration ratée On en est là aujourd’hui. » cela peut «disloquer une nation. Je veux l'ordre et la concorde», "Moi, je veux l'unité nationale. Je veux l'ordre et la concorde." 

Par ailleurs, au cours du "20H22 sur Twitch", mardi 15 février, la candidate LR a annoncé qu’elle ne "souhaitait pas légaliser le cannabis".  Pour elle, "on n’arrivera pas à faire respecter une interdiction aux mineurs si on légalise, je sais qu’on n’y arrivera pas", a-t-elle martelé. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !