Une étude universitaire américaine fait le lien entre la chaleur et les mauvais résultats scolaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une étude universitaire américaine fait le lien entre la chaleur et les mauvais résultats scolaires
©John Sciulli / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Mauvaises notes liées à la météo ?

Une étude universitaire américaine fait le lien entre la chaleur et les mauvais résultats scolaires

Une nouvelle étude, menée par des chercheurs à Harvard, vient de démontrer que les années les plus chaudes sont liées à de mauvais résultats aux examens et à un parcours scolaire chaotique.

Un lien « significatif » a été établi entre les températures élevées et des moins bons résultats scolaires selon des chercheurs. Une analyse des résultats scolaires, menée sur près de 10 millions d’élèves en établissements d’enseignement secondaire entre 2001 et 2014, montre que les températures élevées et un climat chaud ont un impact négatif sur les notes. L’étude précise que l’utilisation d’air conditionné pourrait inverser cette tendance. 

Cette étude a été menée par les universités d’Harvard, de UCLA et par Georgia State. Les chercheurs viennent de démontrer pour la première fois que lorsque les températures montent, les résultats scolaires faiblissent et fondent. 
L’étude a été publiée par le Bureau national de recherche économique. Elle démontre que les élèves étaient plus enclin à obtenir de mauvaises notes durant les années à fortes températures. Les résultats s’améliorent dans les années beaucoup plus tempérées et moins chaudes. 
Cette étude démontre qu’il est plus difficile d’étudier à l’école et pour se concentrer sur les devoirs à la maison avec un temps chaud. 
Les journées fraîches ne portent pas préjudice aux bons résultats. L’impact négatif est constaté dès que les températures dépassent la barre des 21 degrés. La réduction de l’apprentissage devient flagrant lorsque les températures franchissent les 32 degrés et deviennent encore plus infimes au-dessus de 38 degrés. 
La large gamme de conditions climatiques aux Etats-Unis permet d’obtenir des comparaisons de qualité.
Cette étude interroge sur l’impact du réchauffement climatique sur la réussite scolaire.  
Les chercheurs souhaitaient examiner les conséquences sur le long terme d’une année particulièrement chaude sur une cohorte d’étudiants. Si les étudiants doivent passer une série d’examens lors d’une année avec une importante vague de chaleur vont-ils rater majoritairement leurs examens ou échouer à intégrer le niveau détudes supérieures ?  
Les décideurs politiques et les parents ont sous-estimé l’impact et l’importance des températures à l’école et des classes surchauffées. 
Lu sur la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !