Syrie : un ex-agent secret français aux côtés d'Al-Qaïda ? Démenti de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : un ex-agent secret français aux côtés d'Al-Qaïda ? Démenti de Paris
©

Info ou intox

Syrie : un ex-agent secret français aux côtés d'Al-Qaïda ? Démenti de Paris

Le site McClatchy DC News affirme que les dernières frappes américaines en Syrie le visaient.

L'information provient du site américain McClatchy DC News, un groupe de presse controversé aux États-Unis. Selon lui,un ex-agent français de la DGSE combattrait en Syrie au sein du front Al-Nosra, branche syrienne d'A-Qaïda. Le site affirme même que les dernières frappes américaines en Syrie le visaient. L'homme serait un "expert en explosifs". Il aurait eu des missions en Afghanistan et en Syrie. 

Malgré les 47 frappes de missiles de croisière américains, l'homme serait toujours en vie. Ayant de plus en plus de poids au sein de l'organisation, il dirigerait aujourd'hui un groupe de cinq djihadistes combattant près d'une mosquée d'Idleb, à l'ouest de la Syrie. Le Point.fr a tenté de de joindre les ministères des Affaires étrangères et de l'Intérieur pour confirmer cette information mais le site n'a pas obtenu de réponse. 

Cependant, un membre du ministère a démenti auprès du Monde l'information du site américain. "Ce Français existe, mais ce n'est ni un ancien des services secrets ni même un ancien militaire ; à notre connaissance, il se serait juste entraîné physiquement avec d'anciens membres de l'armée française" indique la source. "Les informations parues au sujet de l'appartenance supposée de la personne en question aux services de renseignement du ministère de la Défense sont totalement et parfaitement erronées" a confirmé le ministère de la Défense par l'AFP.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !