Si les notions de gauche et de droite restent toujours perçues comme dépassées, cette opinion est beaucoup moins partagée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ipsos-Sopra Steria
Ipsos-Sopra Steria
© Ipsos-Sopra Steria

Clivage

Si les notions de gauche et de droite restent toujours perçues comme dépassées, cette opinion est beaucoup moins partagée

Selon une enquête réalisée pour Le Monde par Ipsos-Sopra Steria

"On le croyait disparu, englouti par les stratégies populistes et le dépassement des partis dont toutes les familles politiques se réclament depuis près de dix ans et qui fut l’une des promesses de l’élection d’Emmanuel Macron en 2017. Mais, à sept mois de l’échéance présidentielle de 2022, le clivage idéologique entre la droite et la gauche reprend des couleurs" selon Le Monde.

"C’est, en tout cas, l’un des principaux enseignements de l’enquête annuelle « Fractures françaises », réalisée depuis 2013 pour Le Monde par Ipsos-Sopra Steria, en partenariat avec le Centre d’études de la vie politique française (Cevipof), la Fondation Jean-Jaurès et l’Institut Montaigne".

"Si les notions de gauche et de droite restent toujours perçues comme dépassées, cette opinion est beaucoup moins partagée que lors de la précédente enquête : ils sont 62 % à y adhérer contre 71 % en 2020, soit une baisse de neuf points. A l’inverse, les notions de droite et de gauche sont toujours valables pour 38 % des personnes interrogées (29 % en 2020). Ce résultat est au plus haut depuis cinq ans" ajoute Le Monde.

Sondage Ipsos-Sopra Steria effectué du 25 au 27 août par Internet sur 983 personnes âgées de 18 ans et plus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !