Présidentielle de 2017 : pour Ciotti, à l'UMP cela se jouera entre Sarkozy et Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Présidentielle de 2017 : pour Ciotti, à l'UMP cela se jouera entre Sarkozy et Fillon
©

Pronostic

Présidentielle de 2017 : pour Ciotti, à l'UMP cela se jouera entre Sarkozy et Fillon

"Dans l'état actuel des choses, je soutiens François Fillon", a assuré ce lundi le député lors des vœux à la presse dans son département des Alpes-Maritimes.

En 2014, les échéances électorales sont les municipales et les européennes. Mais les ténors de l'UMP, et d'ailleurs, ont déjà l'horizon 2017 en tête. Du côté du principal parti d'opposition, l'essentiel, à l'heure actuelle, réside dans ce que va faire Nicolas Sarkozy. Va-t-il revenir à la vie politique ? Si oui, sous quelle forme ? L'UMP devra-t-elle en passer par des primaires en 2016 ? Autant de questions dont on ne connaît pas encore les réponses mais qui n'empêchent pas les supputations. Ainsi, ce lundi, lors de ses traditionnels vœux de début d'année, le député Eric Ciotti s'est laissé aller à un pronostic. Le président du Conseil général des Alpes-Maritimes a estimé que "le match se jouerait entre Sarkozy et Fillon" pour choisir un candidat UMP à la prochaine élection présidentielle.

De plus, Eric Ciotti a fait son choix. "Dans l'état actuel des choses, je soutiens François Fillon", a-t-il assuré en vantant la « détermination » de l'ancien Premier ministre."J'ai de très bonnes relations avec Nicolas Sarkozy, j'ai de l'admiration pour le président qu'il a été, je revendique d'être sarkozyste dans le bilan et l'amitié", a toutefois précisé le président du Conseil général.
"L'UMP souffre d'un problème de leadership", a-t-il noté, "il faut qu'on tranche assez vite sur cette question de leadership". Un autre ténor UMP des Alpes-Maritimes, le député-maire de Nice Christian Estrosi, a pour sa part pris quelques distances avec François Fillon qui avait estimé à l'automne être mieux placé que Nicolas Sarkozy pour gagner la présidentielle de 2017. Le chemin vers l'Elysée est encore long.

lu sur le Parisien.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !