Pourquoi de plus en plus de petits commerçants ferment leur porte ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Petit commerce
Petit commerce
©Sameer Al-Doumy / AFP

Faillite

Pourquoi de plus en plus de petits commerçants ferment leur porte ?

La liquidation judiciaire touche aussi vos derniers personnels

Marc Sanchez, le président du Syndicat des indépendants (qui représente 25 000 entreprises de moins de 20 salariés), est de plus en plus frappé par tous ces panneaux « bail à céder » qui essaiment, dans nos centres-villes souligne Le Parisien.

"Ce constat empirique est très loin du discours officiel : à grand renfort de prêts garantis par l’État (PGE) et autres allègements de charges, la doctrine du « quoi qu’il en coûte » aurait permis à la plupart des sociétés, grandes et petites, de passer sans encombre les turbulences liées au Covid" ajoute Le Parisien.

"Mais un autre indicateur, lui, montre au contraire des signes d’emballement : les cessations volontaires d’activité. Au premier semestre 2022, on en a répertorié près de 185 000, contre 129 000 environ au cours de la même période de 2021 et à peine plus de 102 000 au premier semestre 2020. Soit un quasi-doublement en deux ans, que les seuls départs à la retraite ne peuvent expliquer !"

"Alors, beaucoup de petits patrons préfèrent dire « stop », avant qu’il ne soit trop tard. « Lorsqu’une procédure de liquidation judiciaire est engagée, vous êtes responsable de toutes vos dettes sur les deniers de l’entreprise, mais aussi sur vos deniers personnels », rappelle Marc Sanchez".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !