Pancarte antisémite : polémique entre le Rassemblement National et les Patriotes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Louis aliot
Louis aliot
©capture d'écran France Info

Dérapage

Pancarte antisémite : polémique entre le Rassemblement National et les Patriotes

L'enseignante interpellée pour avoir brandi une pancarte antisémite dans une manifestation à Metz, a été la cheffe de cabinet de Louis Aliot (RN)

Cassandre Fristot, l'enseignante arrêtée pour avoir porté une pancarte antisémite dans une manifestation à Metz, a été la cheffe de cabinet de Louis Aliot. Ce dernier désigne indirectement Florian Philippot comme responsable de son entrée au Rassemblement national selon Le Figaro.

«Elle a été mon assistante pendant deux mois. Le temps que je l'embauche et que je la débauche... C'était une fille présentée par l'équipe de Philippot dans l'Est. Ça ne m'étonne pas qu'on la retrouve là. Ces dingueries ne me font pas rire du tout... C'est honteux», a déclaré Louis Aliot cité par le Figaro.

«Monsieur Aliot ment, madame Fristot n'a jamais été dans mes équipes, il le sait parfaitement», a répondu Florian Philippot pour Le Figaro. «Il m'était hostile au sein du FN, il n'aurait évidemment jamais pris comme cheffe de cabinet une de mes proches», a ensuite ajouté le président des Patriotes, Florian Philippot. au figaro.



En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !