Les Unes du jour, lundi 23 mai : Le Maire, Ndiaye : Macron au risque du "en même temps" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Kiosque
Kiosque
©BERTRAND GUAY / AFP

Revue de presse des quotidiens

Les Unes du jour, lundi 23 mai : Le Maire, Ndiaye : Macron au risque du "en même temps"

Médias

Le Maire, Ndiaye : Macron au risque du "en même temps" à la Une du Figaro

Si Emmanuel Macron avait encore le moindre doute, la séquence du remaniement l’aura levé: il n’y a pas d’état de grâce. D’ailleurs, c’est d’un haussement d’épaules que ce proche du président de la République réagit aux soubresauts politiques du week-end: «Classique…» Ce qui l’est moins, c’est l’architecture du gouvernement, où tout se tient dans un équilibre subtil, à la limite du fragile.  Je crois que le président de la République n’a pas oublié son “en même temps”, assure Gérald Darmanin. Je ne vois pas de changement de ligne ni de difficultés», au sein de l’exécutif. 

Gouvernement Borne : les urgences et les défis à la Une des Echos

Conforté à Bercy, Bruno Le Maire lance le chantier du pouvoir d'achat. Tout juste reconduit au ministère de l'Economie, Bruno Le Maire reçoit ce lundi les acteurs patronaux pour les inciter à participer à l'effort pour contrer les effets de l'inflation. Son maintien a été bien accueilli dans les milieux économiques, quand lui se retrouve homme fort du nouveau gouvernement.

Macron tente la rupture dans la continuité à la Une de l'Opinion

Le Président avait promis «une réinvention, une nouvelle ambition» pour son second quinquennat. Réélu, il prend son temps, reconduit ses fidèles et n'ouvre qu'à la marge sa majorité. Le premier Conseil des ministres du second quinquennat se réunit lundi matin. L’Elysée indiquait dimanche que les ministres candidats aux législatives devront quitter le gouvernement en cas de défaite, conformément à une règle déjà édictée en 2017 par Emmanuel Macron. Quatorze d’entre eux se présentent au scrutin des 12 et 19 juin.

Pénurie de profs Le casse-tête à la Une de Libération

Recrutements de profs: face à la pénurie, des exigences revues à la baisse ? Résultat de la diminution du nombre de candidats, les pourcentages d’admissibilité augmentent. Si le niveau n’est pas forcément plus faible, les attentes des jurys sont davantage ciblées sur la capacité à tenir une classe.

Quand nos émotions nous gouvernent à la Une de La Croix

Départs de Pochettino et Léonardo PSG Le temps des grandes manoeuvres à la Une du Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !