Le patron du Medef contre le télétravail obligatoire au vu des risques de troubles psychologiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Geoffroy Roux de Bézieux
Geoffroy Roux de Bézieux
©ERIC PIERMONT / AFP

Coronavirus

Le patron du Medef contre le télétravail obligatoire au vu des risques de troubles psychologiques

Geoffroy Roux de Bézieux a par ailleurs évoqué les conséquences économiques importantes qu'entraîneraient la fermeture des écoles

Le patron du Medef se déclare, sur LCI, contre le télétravail obligatoire car il craint des risques de troubles psychologiques "parce qu'au bout d'un mois, deux mois, trois mois tout seul dans un petit appartement devant Zoom ou devant une visioconférence ça crée des problèmes".

"On voit bien la limite de l'exercice. On a énormément de mal dans beaucoup d'entreprises à ce que les gens respectent les quatre jours sur cinq minimum" en télétravail, "Le gouvernement pourrait supprimer ce jour de soupape. Si ça dure 15  jours, trois semaines, on tiendra le choc, mais si ça dure plus longtemps, je crains les ravages sur la santé mentale de nos collaborateurs" a ajouté Geoffroy Roux de Bézieux "parce qu'au bout d'un mois, deux mois, trois mois tout seul dans un petit appartement devant Zoom ou devant une visioconférence ça crée des problèmes".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !