La prime Macron triplée pour qui ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Euros
Euros
©Capture

Finance

La prime Macron triplée pour qui ?

Y-a-t-il un risque de cannibalisation avec l'intéressement et la participation

La prime exceptionnelle de pouvoir d'achat (PEPA), dite "prime Macron" que les entreprises peuvent verser à leurs salariés sans aucune charge augmente.

Son montant maximum défiscalisé passe à 6000 euros contre 1000 ou 2000 euros aujourd'hui.

Il n'y a pas de seuil minimal souligne Le Figaro.

Pour l'obtenir, un salarié, un apprenti, un intérimaire ou un agent public doit toucher un revenu mensuel inférieur à trois SMIC sur l'année écoulée. Si l'employeur n'a aucune obligation à donner cette prime, il peut la faire varier en fonction de critères liés directement au salarié : conditions de travail, temps de travail...

Si la prime Macron a bénéficié à 5 millions de Français depuis trois ans, selon l'exécutif, nul ne sait si et comment elle pourrait être remaniée à l'issue des débats parlementaires.

BFMTV souligne, par ailleurs que " le gouvernement entend (enfin) élargir l'application de l'intéressement et de la participation à plus d'entreprises (à partir de 11 salariés au lieu de 50), notamment les PME, et donc à plus de salariés."

Mais "pour l'Institut Montaigne, il y a un risque de "cannibalisation" entre ces deux dispositifs avec comme victimes l'intéressement et la participation. Dans un rapport, l'institut souligne:

"Si cette prime se rapproche en apparence des dispositifs de partage de la valeur, c’est toutefois oublier que l’intéressement et la participation ont des objectifs de long terme bien plus ambitieux: reconnaissance financière, investissement de long terme, constitution d’une épargne ou encore actionnariat salarié. L’ajout de ce dispositif supplémentaire – dont le but premier, particulièrement justifié aujourd’hui, est le soutien au pouvoir d’achat – contribuerait à brouiller encore davantage les objectifs des dispositifs d’intéressement et de participation".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !